L'équipe de Velaux en Avant
Bienvenue sur notre site !

Nous sommes heureux de vous accueillir sur ces pages. Nous allons vous faire partager notre actualité, vous rendre compte des conseils municipaux, traiter de différents sujets d'actualité.
Nous déposerons également des dossiers plus complets, des enquêtes, des points de vue ainsi que divers articles.
Prenez le temps de découvrir nos photos, de retrouver des souvenirs du temps passé, de lire les témoignages.
Nous serons à l'écoute de tous ceux qui voudront échanger et dialoguer à propos de notre commune.

Bonne lecture,
Le groupe de Velaux en Avant

Actualités

Compte rendu du conseil municipal du 26 janvier 2017

Le conseil municipal a commencé par une minute de silence en l’honneur de Mr Henri Vargas .

1-Avis de la commune de Velaux sur la dissolution du Syndicat Intercommunal du Lycée de Velaux (SILV) et du syndicat d’aménagement du Bassin de l’Arc (SABA) proposée dans le cadre de l’élaboration du Schéma Départemental de Coopération Intercommunale (SDCI)

L’état s’est donné pour objectif de supprimer les syndicats à vocation unique ou multiple. En l’occurrence le SABA  est transféré à la métropole et il est également question de supprimer un syndicat créé à l’époque pour le lycée.

Ce lycée, initialement prévu à Berre, n’a pas pu s’y implanter pour des raisons de sécurité (SEVESO) et par le fait que cette ville soit trop excentrée par rapport aux villages concernés par la carte scolaire. C’est donc Velaux qui l’avait accepté sur sa commune, suite à la demande du rectorat

Suite au lancement de ce projet, la mairie, ainsi que les 7 communes avoisinantes impliquées dans le projet (La Fare les oliviers, Lançon, Coudoux, Berre l’Etang, Rognac, St Chamas, et Ventabren dans un premier temps), ont acheté le terrain sur les deniers publics, chacun ayant un pourcentage bien défini. Les parts les plus importantes étant pour Berre à hauteur de 55%, puis Velaux et Rognac  pour 20% chacune environ.

Le coût d’achat du terrain a été de 1 200 000 € en 2007 ( avec 30 ans de crédit engagé par ces communes, dont la plus grande partie pour Velaux et Berre), avec la telle certitude que le lycée allait se faire, que cela a donné lieu à une promesse électorale de Mr le maire, et un manque de prudence lors des négociations de l’obtention du prêt; en effet, si il devait être remboursé par anticipation, une indemnité de remboursement anticipé serait due, en plus du capital restant!

Par la suite, ce terrain a été classé en zone UB au PLU, (et ce malgré la proximité des rives de l’Arc, qui est une zone inondable), des projets d’aménagements ont été réalisés, choisis… Mais jamais la région n’a donné le feu vert pour sa réalisation.

Aujourd’hui la situation est la suivante:

La région ne donne plus l’accord pour le lycée. Mr Estrosi a validé celui de Châteaurenard, comme il l’avait toujours précisé dans ses projets électoraux. Mr le maire nous a dit qu’il allait rencontrer Mr le président du conseil régional pour discuter du cas du lycée de Velaux.

L’option éventuelle de rachat du terrain est assortie de l’indemnité de remboursement anticipé s’établissant à 436 000€, plus le montant restant à payer de 966 218.96 € à répartir sur l’ensemble des communes au prorata des parts de chacune. De plus, aujourd’hui, les domaines estiment que le terrain ne vaut plus que 720 000€ ! (Alors que le prix d’achat de l’époque était presque le double!)

Mr le maire a voulu faire approuver par le conseil municipal le maintient de ce syndicat, dans l’espoir désespéré que le lycée de Velaux verrait quand même le jour,  mais il nous a clairement dit que la situation était bloquée, et qu’en gros il voulait jouer la montre, car la situation semble être dans une impasse.

En effet, de l’argent public est actuellement investi dans un terrain inutilisable et sans projet concret.

Rappelons que ce projet de lycée était associé à l’aménagement des rives de l’Arc, avec surtout la création d’un passage piétonnier/cyclable au moulin du pont.

Le sujet est très embarrassant pour la mairie, car nous ne pouvons permettre une immobilisation de fonds et de foncier d’une telle ampleur, alors que des besoins réels existent pour d’autres projets ambitieux, voire plus urgents ou nécessaires que le lycée.

Etants depuis le début opposés à la construction de ce lycée pour des raisons expliquées lors de publications passées, nous nous sommes abstenus pour cette décision qui concernait seulement un avis à donner, et non un vote pour le maintient du syndicat du lycée de Velaux.

Toutes les communes concernées ont un délai de 2 mois pour donner également leur avis sur ces deux dissolutions. A défaut de délibération dans ce délai, la décision de dissolution sera entérinée.

La question n’étant pas de savoir si le lycée serait fait grâce à la sauvegarde de ce syndicat mais plutôt de garder « la main » sur une situation bloquée et inquiétante.

Les questions que l’on doit se poser aujourd’hui sont: si le projet du lycée ne se fait pas, que deviendra le terrain ? Qui paiera ?

Nous allons recueillir plus d’informations sur les conséquences de cet état de fait et sur les solutions qui pourraient être envisageables.

2-Renouvellement du contrat Enfance Jeunesse 2016-2019 auprès de la caisse d’Allocations Familiales des Bouches du Rhône

Il s’agit de renouveller un contrat arrivé à échéance et signé depuis plus de 10 ans avec le directeur de la CAF13

Le contrat defini et encadre les modalités d’intervention et de versement de prestation de service enfance et jeunesse.En contrepartie de la réalisation de ces objectifs  une somme qui est actuellement de 465 950.80€ est allouée par la CAF13

Nous avons voté POUR

3-Autorisation de dépôt d’un permis de construire pour les travaux des locaux préfabriqués de l’école Jean Giono

Bien qu’opposés au label «préfabriqué «l’équipe majoritaire a su nous convaincre de la qualité de réalisation et le bon sens au niveau du coût pour accepter ces « préfabriqués ».

En parallèle, il nous a été remarqué que la mise en sécurité obligatoire de la crèche La Bressarelle aurait entrainé des coûts très importants et une réhabilitation pas envisagée. Nous ne savons pas pour l’instant son devenir, mais on l’imagine facilement.

Il s’agit donc de voter pour  la demande de permis de construire de ces bâtiments.

L’histoire dira si nous avons raison.

Nous avons voté POUR

 4-Décisions municipales

1ere décision: SERVICES TECHNIQUES

Société In Extenso retenue pour l ‘appel d’offre concernant une étude d’opportunité et d’assistance pour la mise en location de locaux communaux de la ville de Velaux, destinés au débit de boisson, à la restauration et à l’hôtellerie.

Cela rejoint la volonté du Maire de redynamiser  le centre ancien.

Coût de l’étude 50 000 €.

Ne participant pas à ces commissions, nous ne sommes pas en mesure de porter un jugement sur le choix de l’entreprise (Qui est spécialisée dans ce domaine) ni leur coût.

2ème décision:  le CCAS

Modification d’adresse pour tenue de permanence.

3ème décision: PATRIMOINE

Don en nature de 38 pièces paléontologiques, effectué par l’association PALAIOS qui est en charge depuis 2002 des fouilles sur la commune de Velaux. Ces pièces seront exposées dans le moulin seigneurial.

Service état civil

Deux concessions aux cimetières louées pour 15 et 30 ans.

 

 

 

 

Ordre du jour du conseil municipal du 27 février 2017

  1. Vote du débat d’orientation budgétaire (DOB) sur la base d’un rapport
  2. Tarification des prestations d’animations patrimoniales en direction du public scolaire dans les musées
  3. Délégation de service public pour l’accueil de la petite enfance en établissement multi-accueil suite à l’étude réalisée par le cabinet « A propos »
  4. Fixation des taux de promotion pour avancement de grade-Mise à jour pour l’application du protocole relatif à la modernisation des parcours professionnels des carrières et des rémunérations
  5. Modification du tableau des emplois communaux
  6. Décisions municipales

Voeux du maire 2017 : une année de pause….!

Hier soir avaient lieu les vœux de notre député maire, dans une salle Nova qui n’avait pas atteint son quota de remplissage (grippe, mauvais temps ou timing mal choisi ?)

Après l’hommage à l’adjoint de toujours Henri Vargas, le ton a été donné tout de suite : 2016 a été une année de pause à Velaux. Les grands chantiers sont terminés (Nova, mairie, Giono) et la municipalité va maintenant devoir rembourser les emprunts et essayer de réduire la dette faramineuse de la ville.

Ponctuées de petits films amateurs sur les évènements culturels et sportifs de la ville et sur les actions citoyennes, le maire a égrené les actions de 2016 :

  • Création d’un dépose-minute et d’un nouveau sens de circulation
  • Marché de producteurs l’été
  • Zone bleue pour fluidifier le trafic au centre ancien
  • Numérotation des sièges de la salle Nova
  • Subventions aux associations
  • Mais surtout, construction de logements sociaux, d’une « exceptionnelle qualité » et le contrat de mixité sociale, deux points qui tiennent particulièrement à coeur à notre maire.

Ensuite sont venus les projets pour 2017 :

  • Encore plus de logements sociaux
  • L’aménagement de la Palun (nous suivrons attentivement ce dossier, qui est très délicat)
  • Redynamisation de la place Caire (une étude est lancée pour un coût de 50 000€)
  • Destruction de la Maison Chauvin (pour réaliser quelques places de parkings)
  • Nettoyage du parc de la Bastide Bertin

En effet, les grands chantiers sont bel et bien terminés ! Les fonds se feraient-ils rares et les économies seraient-elles de rigueur?

Ce fut alors le moment des réponses aux questions des Velauxiens, nouveauté de l’année !
3 questions (seulement) avaient été déposées à l’avance au secrétariat du maire :
1. Avenue Jean Moulin
Cette avenue est départementale dans sa partie haute, donc la mairie s’engage à abattre les pins qui la bordent afin que le département puisse effectuer les travaux de réhabilitation.

2. Le passage à niveau des 4 Tours
Il appartient à la SNCF et la commune n’a pas le droit d’intervenir.

3. Transport de personnes sur la voie ferrée
Il y aura bien un train dans les années à venir, mais aussi un échangeur autoroutier à Coudoux, 3 aires de co-voiturage ( le problème va donc se régler!)

La cérémonie s’est achevée avec la remise des médailles de la ville à 4 personnes méritantes :

  • Mme Jeanine Rech qui contribue au fleurissement des espaces verts de son lotissement.
  • Mr Jean-François Pomerole président des comédiens des 4 tours de 2007 à 2016
  • Mr Gérad Le Blond
  • Mr Jean-Louis Montblanc tous 2 présidents du comité des fêtes de 1991 à 2016

TAGS A VELAUX … On s’habitue… ou pas?

Velaux doit développer son tourisme et ça commence par son image. C’est une évidence pour nous, mais apparemment pas pour l’équipe en place à la mairie.

L’accueil des touristes se fait d’abord par la route et les voiries. Or, que constatons-nous dès l’accès Nord de la ville ? Dès l’entrée, le ton est donné : la ville est envahie par les tags.

Partout, ils sont là, ils s’étalent et personne ne semble s’en préoccuper à la municipalité. Même le site protégé de Roquepertuse est touché par ce fléau!

Le site archéologique de Roquepertuse:  (site classé)

 

Et que dire du cosec du  collège! Il en est envahi!

Le passage sous terrain, par lequel passent tous les jours les élèves et les collégiens, est particulièrement touché.

 

La municipalité se doit de combattre ces dégradations qui entachent le domaine public. C’est elle qui est directement en mesure d’agir contre ces tags. C’est malheureusement sur les deniers publics que les dépenses de remise en état seront faites, mais nous pensons que cela fait partie de notre cadre de vie et que l’image que l’on veut donner du village en dépend. Ne rien faire, c’est ignorer le problème qui va au delà de simples grafitis. Les Velauxiens qui fréquentent le site de St propice ou le collège ne seront pas surpris. Préserver la ville, c’est préserver notre patrimoine, nos installations, notre bien-être.

Ce n’est qu’un cri d’alarme que nous lançons, mais espérons qu’il sera entendu !

ORDRE DU JOUR DU CONSEIL MUNICIPAL DU 26/01/17

1-Avis de la commune de Velaux sur la dissolution du Syndicat Intercommunal du Lycée de Velaux (SILV) et du syndicat d’aménagement du Bassin de l’Arc (SABA) proposée dans le cadre de l’élaboration du Schéma Départemental de Coopération Intercommunale (SDCI)

2-Renouvellement du contrat Enfance Jeunesse 2016-2019 auprès de la caisse d’Allocations Familiales des Bouches du Rhône

3-Autorisation de dépôt d’un permis de construire pour les travaux des locaux préfabriqués de l’école Jean Giono

4-Décisions municipales

 

Compte rendu du conseil municipal du 24 novembre 2016

  1. Décision modificative n°2 au budget primitif 2016 de la commune
    Présentation de la répartition des recettes et dépenses sur les budgets d’investissement et fonctionnement.

Nous nous abstenons.

  1. Modification des statuts du syndicat Intercommunal à vocation Multiple « SIVOM de l’Arc à l’Etang »
    Suppression du syndicat SIVOM suite à la réorganisation territoriale qui entraîne la récupération d’actif au prorata des communes associées. Le montant crédité pour Velaux est de 332 459,57 €.

Nous votons POUR

  1. Approbation de la convention de financement des études d’opportunité et de faisabilité de l’échangeur autoroutier de Coudoux
    Il s’agit d’un remboursement de frais liés à l’étude sur la faisabilité de réaliser un échangeur à Coudoux vers Marseille. Les communes de La Fare, Coudoux, Rognac, Berre l’étang et Velaux doivent payer au prorata la somme due sans pour autant avoir pu définir une réalisation du projet. Le projet se trouve actuellement au point mort, suite à un litige entre les communes et la société d’autoroute qui exige un péage non souhaité par les maires.

Nous votons POUR

  1. Attribution d’avances sur subventions 2017 aux associations
    Avance de subventions pour deux associations, AVPE (association Velauxienne de la petite enfance) et EVEA (association espace velauxien d’éducation et d’animation)

Nous votons POUR

  1. Renouvellement du marché de nettoyage des bâtiments communaux de Velaux
    Le contrat de nettoyage des écoles a été renouvelé pour 3 ans à la société ONET après un appel d’offre regroupant 6 sociétés. L’offre la plus économique a été retenue pour un montant de 241 861,44 €.

Nous votons POUR

  1. Approbation de deux conventions avec l’état dans le cadre de déploiement du système d’alerte et d’information des populations (SAIP)
    Installation d’une deuxième sirène sur la commune de Velaux pour les systèmes d’alerte et d’information des populations. Elle sera posée avenue Louise Collet, en haut de la bastide Bertin. Convention concernant le raccordement de la sirène existante à la tour de Velaux, et l’installation de la nouvelle sirène.

Nous votons POUR

  1. Demande de délivrance des licences de production et de diffuseur de spectacles pour la salle Espace Nova Velaux
    La gestion de la salle Nova étant reprise en régie par la municipalité (anciennement géré par l’association Culture’Mania). La commune se doit de posséder 3 licences liées à la diffusion de spectacles.

Nous votons POUR

  1. Mise à jour du tableau des emplois communaux – Nouvelle dénomination de certains grades de catégorie C

Nous votons POUR

  1. Transfert de la compétence « infrastructures de charge nécessaires à l’usage de véhicules électriques ou hybrides rechargeables » au syndicat Mixte d’énergie du département (SMED 13)
    Le projet du SMED 13 de mettre en place les bornes électriques permettant le chargement des véhicules électriques (en 2017), nécessite ce transfert de compétences pour tout ce qui concerne l’installation, l’exploitation et la maintenance. Il s’agira pour Velaux de se doter d’une borne, dont l’emplacement n’est pas encore défini.

Nous votons POUR

  1. Présentation du rapport général d’activité 2015 de l’ancienne Communauté d’agglomération « Agglopole Provence ».
    Dossier disponible en Mairie, et traitant des différents domaines que sont les finances, l’économie, les transports, l’aménagement de l’espace, la protection des espaces naturels sensibles, les risques majeurs, les activités enfance jeunesse, les ressources humaines, les actions communication, documentation, archives, animations, culturelle et sportives.

Pas de vote

  1. Présentation du rapport 2015 de l’ancienne Communauté d’agglomération « Agglopole Provence » sur le prix et la qualité du service public d’élimination des déchets
    Rapport disponible en mairie concernant le traitement des déchets.

Pas de vote

  1. Présentation du rapport 2015 de l’ancienne Communauté d’agglomération « Agglopole Provence » sur le prix et la qualité des services publics de l’Eau et de l’Assainissement.
    Nous faisons la remarque que depuis deux ans l’attribution de la prime d’épuration qui est de l’ordre de 100 000 € par an est amputée de 20% pour notre commune (total 37 927,41€). La raison étant que le réseau de collecte a été déclaré non conforme (voir documents joints). Mr le maire constate et nous informe qu’il est très difficile de contrôler et d’adapter ce réseau qui est commun aux 3 villages et qui n’est pas géré par la commune seule. Nous pensons néanmoins que ce fait peut avoir un impact sur le développement urbain poussé par la construction des logements sociaux sur les 3 communes et par défaut sur le dimensionnement de la centrale d’épuration dans le futur, prévue pour 16 000 EH (Equivalent Habitants).

carte-grise-205_0003

mxpallet_12-12-2016_12-40-48-1

Pas de vote

  1. Décisions municipales.
    Choix de deux sociétés, STAR’S JARDIN et L’IE 13 pour l’entretien des espaces verts communaux.

Réponse à la question concernant la venue de migrants à Velaux posée hors délai au dernier conseil municipal
Mr le Maire nous informe qu’il n’a pas été prévu d’accueillir des familles de migrants à Velaux. Si cela devait nous être imposé, la commune ne prendrait pas en charge l’accueil et le logement et déléguerait cela à une association spécialisée.

Ordre du jour du Conseil municipal du Jeudi 24 novembre

1. Décision modificative n°2 au budget primitif 2016 de la commune
2. Modification des statuts du syndicat Intercommunal à vocation Multiple « SIVOM de l’Arc à l’Etang »
3. Approbation de la convention de financement des études d’opportunité et de faisabilité de l’échangeur autoroutier de Coudoux
4. Attribution d’avances sur subventions 2017 aux associations
5. Renouvellement du marché de nettoyage des bâtiments communaux de Velaux
6. Approbation de deux conventions avec l’état dans le cadre de déploiement du système d’alerte et d’information des populations (SAIP)
7. Demande de délivrance des licences de production et de diffuseur de spectacles pour la salle Espace Nova Velaux
8. Mise à jour du tableau des emplois communaux –Nouvelle dénomination de certains grades de catégorie C
9. Transfert de la compétence « infrastructures de charge nécessaires à l’usage de véhicules électriques ou hybrides rechargeables »au syndicat Mixte d’énergie du département (SMED13)
10. Présentation du rapport général d’activité 2015 de l’actienne Communauté d’agglomération « agglopole Provence »
11. Présentation du rapport 2015de l’ancienne Communauté d’agglomération« Agglopole Provence » sur le prix et la qualité du service public d’élimination des déchets
12. Présentation du rapport 2015 de l’ancienne Communauté d’agglomération « Agglopole Provence » sur le prix et la qualité des services publics de l’Eau et de l’Assainissement.
13.Décisions municipales.

Compte rendu du conseil municipal du 29/09/16

1. Décision modificative n°1 Budget Primitif 2016 de la commune
N’ayant pas voté POUR car nous n’approuvons pas ce budget, nous notons simplement la réception de plusieurs subventions, suite à la création de la métropole, qui n’avaient pas été prévues au budget de fonctionnement.
Ces rentrées d’argent ont ensuite été réparties dans le budget d’investissement selon les choix de l’équipe municipale majoritaire.

Nous nous abstenons

2. Admission de titres de recette en non valeur
Depuis 2008, plusieurs amendes ont été émises à l’encontre de particuliers, essentiellement sur des mises en fourrière de voitures. Suite au non-paiement de ces contraventions, qui ont normalement fait l’objet de recherches avancées par le percepteur, la municipalité a décidé d’annuler ces créances. Ainsi, elle décide de ne plus considérer ces impayés comme étant dus.
Nous n’avons pas d’éléments nous permettant à ce jour de vérifier si ce travail est effectivement réalisé, et il nous faudrait engager une procédure contre l’inspecteur pour dénoncer ce travail. Néanmoins, même si le montant semble peu élevé, 4393,82€, nous n’approuvons pas cette décision.

Nous nous abstenons

3. Attribution d’une avance sur la subvention 2017 à l’association « le portail de l’Espoir »
Suite à une recrudescence de chats abandonnés sur la commune, l’association demande une avance de subvention pour effectuer une campagne de stérilisation.

Nous votons POUR

4. Approbation de l’acte constitutif du groupement de commandes pour l’achat de gaz naturel, de fournitures et de services en matière d’efficacité énergétique coordonné par le Syndicat Mixte d’Energie du Département des Bouches du Rhône (SMED13)
La commune a décidé d’adhérer à un groupement (SMED 13) afin d’optimiser l’achat de gaz naturel et réduire les dépenses.

Nous votons POUR

5. Approbation de la convention entre la métropole Aix-Marseille-Provence et la commune de Velaux pour la mise à disposition des services municipaux pour l’entretien des zones d’activités relevant de la compétence Métropolitaine
Suite au transfert de la gestion des zones d’activité de Velaux à la métropole, son entretien a également été transféré.
La métropole ne peut à ce jour assurer cette compétence et demande à la commune de mettre en place une convention permettant d’utiliser les services municipaux de Velaux. Les agents municipaux mis à la disposition de la métropole restent statutairement employés de la commune.

Nous votons POUR

6. Vente d’un terrain communal sis avenue Louise Collet, Bastide Bertin et signature d’un compromis de vente et de l’acte authentique de cession amiable avec la société CIFP PROMOTION IMMOBILIERE (abroge et remplace les délibérations des 03/07/16 et 25/09/14)
Une partie de cet ensemble de terrain (2130 m2) avait effectivement été proposé à la vente au prix de 550 000 € et cédé à la société CETIC afin de permettre la création de maisons individuelles.
Nous avons donc eu à nous prononcer sur une nouvelle proposition concernant cette fois-ci 5171 m2 cédés à la société CIFF pour une valeur de 270 000€, afin d’y construire 24 logements sociaux.
Nous avons fait part de notre surprise concernant le prix de vente qui était divisé par 4.

Mr le maire nous a informé que ce changement était dû à l’obligation de créer des logements sociaux rapidement.
Il a également indiqué qu’une étude du sol s’était avérée dissuasive pour l’ancien acheteur (cette zone était constituée en partie de remblais) et qui a motivé la ré-évaluation par les domaines.
Tenant compte également que ce terrain servirait dorénavant à construire du social, il se devait donc d’être dévalué.
A noter que c’était le dernier petit îlot forestier de la bastide. La disparition progressive des coins verts de la commune risque de poser des problèmes à terme, mais cela ne semble pas être pris en compte par la majorité actuelle.

De plus, il nous semble inacceptable que le foncier communal soit dévalué de la sorte, alors que les projets de logements sociaux sont déjà programmés et définis ailleurs, sur des terrains bien spécifiques, et ce pour atteindre les quotas.

Nous votons CONTRE

7. Vente de la parcelle communale cadastrée section CC N°80 au lieu dit « le collet blanc » à la coopérative les vignerons de Mistral
A ce jour, il est indispensable que la commune se dote d’une nouvelle coopérative viticole pour diverses raisons :
• Des objectifs de plantations de vignes clairement énoncés par Mr le maire
• Un besoin pour les producteurs velauxiens actuels et les nombreux à venir
• Un lieu de vente qui disparait sur la commune et qui n’a pas été envisagé ailleurs comme nous l’avions souhaité, par exemple dans l’ancien moulin (à rénover) près de la place du village ( dans l’idée de réactiver l’animation du centre-ville).
Le permis de construire pour la nouvelle cave a été déposé le 13/07, et il est en cours d’instruction. Le public ne connait  pas le projet, ni sa dimension ( volume à traiter, magasin, logement…)
Nous savons également qu’une charte engage le nouveau propriétaire à ne pas délocaliser son activité avant 5 ans. Nous espérons, comme Mr le Maire a l’air de le croire, que cela durera plus longtemps.

Nous votons POUR

8. Approbation de la convention d’intervention foncière actualisée entre la commune de Velaux et la SAFER PACA
Cette convention permet à la SAFER d’intervenir prioritairement sur les ventes de terrains agricoles ou en zone naturelle, en préemptant si besoin.
Ceci est directement en phase avec le PAEN imposé par la commune, qui aurait pour but de redynamiser l’agriculture dans cette zone. Nous sommes contre le recours à une zone PAEN pour développer l’agriculture, zone qui n’existe que dans 7 communes en France, et qui n’est pas forcément la meilleure solution pour préserver l’agriculture locale.

Nous votons CONTRE

9. Approbation de la convention d’intervention foncière et d’aménagement rural relative à la mise en œuvre du programme d’action du Périmètre de Protection des Espaces Agricoles et Naturels périurbains (P.A.E.N.) sur la commune de Velaux
Nous sommes tout à fait d’accord, bien sûr, pour (re)développer l’agriculture. C’est du bon sens.
Pour autant, aucun intérêt à nos yeux de créer une zone PAEN, qui a, une fois de plus, été imposée sans une parfaite implication des agriculteurs et petits propriétaires velauxiens. D’après monsieur le Maire, rien n’est sensé changer pour eux ( excepté s’ils veulent vendre, ou si on les exproprie, bien sûr)

Une des explications donnée par Mr le Maire et un de ses adjoints est celle-ci:
« Grâce au PAEN, on empêche les propriétaires de faire des montages immobiliers afin d’obtenir un permis de construire ou d’installer des logements mobiles sur les terrains. » Faux: nous savons que certains sont encore avantagés par cette procédure.
« Grâce au PAEN on peut faire des marchés paysans comme c’est le cas devant la mairie le jeudi soir. » Faux : ce n’est pas grâce au PAEN que nous avons un marché paysan.

Les arguments de la majorité ne justifient en aucun cas l’obligation d’un classement PAEN.

A la question que nous avons posé :  » Y aura t-il une station de lavage communale comme celà est éventuellement envisagé dans la création du PAEN ? » La réponse a été que ce serait aux agriculteurs de s’en construire une à leur frais.

Nous votons CONTRE

10. Approbation de la convention d’occupation temporaire au profit de la société du Canal de Provence pour l’implantation d’une lagune temporaire au lieu dit Grand Pont
La réalisation du canal de Provence nécessite la création d’une zone humide provisoire en créant un bac de rétention pendant la durée des travaux.

Nous votons POUR

11.Approbation de la convention de servitudes au profit de la société d’Electricité Réseau Distribution France (ERDF) relative à l’enfouissement d’une ligne HTA aérienne sise chemin de la plaine de Pécout et lieu-dit Le Levon

Nous votons POUR

12. Bail pour l’antenne relais au lieu-dit le Baoubacoua entre la commune de Velaux et TDF
Modification de l’emplacement de l’antenne relais, pour permettre une amélioration des transmissions, ainsi qu’une réduction des nuisances dues à la proximité d’habitations autour de l’antenne actuelle.
A notre question, monsieur Palmitessa répond que l’ancienne antenne sera démantelée et l’espace remis en l’état initial aux frais de l’actuel exploitant.

Nous votons POUR

13. Dénomination d’une voie nouvelle sur l’avenue Pierre Puget « impasse l’Albizia »

Nous votons POUR

14. Modification de la délibération de la 02/06/16 portant sur la réactualisation des conditions d’attribution de concessions, cases de columbarium et de tarification funéraire
Une indemnité forfaitaire non obligatoire et émise lors du dernier vote est supprimée. Nous ne pouvons que l’apprécier compte-tenu du sujet.

Nous votons POUR

15. Mise en place du régime indemnitaire tenant compte des fonctions, des sujétions, de l’expertise et de l’engagement professionnel (RIFSEEP)-Filières administrative et sociale
Changement de régime indemnitaire de la fonction publique.

Nous votons POUR

16. Réforme du régime applicable aux logements de fonction –Liste des emplois pouvant bénéficier d’un logement de fonction par convention d’occupation précaire et astreinte
Un changement de fonctionnement pour les gardiens des 3 complexes sportifs.
Ceci permettra d’améliorer le service par des rotations sur les différents sites et une meilleure gestion des plannings.

Nous votons POUR

17. Recensement de la population 2017-Création d’un emploi de coordonnateur communal et de 20 emplois d’agents recenseurs
Les demandes sont à faire en mairie.
Il est important que le caractère confidentiel de cette tâche soit souligné .
Les candidats seront choisis en tenant compte de cette contrainte.

Nous votons POUR

18. modification du tableau des emplois communaux
Promotion impliquant une création et une annulation de poste.

Nous votons POUR

Projet du clos Félibre, ou monsieur le maire devant ses contradictions

img_0185C’est avec un grand intérêt que nous avons assisté à la réunion publique qui se tenait hier à la Maison pour tous des quatre tours à l’initiative de la mairie.

Monsieur le maire, accompagné de différents acteurs de la réalisation, a présenté son projet visant à implanter 140 logements sur le terrain « Donnier » situé à coté de l’Intermarché de Velaux.

Deux phases sont prévues, comprenant chacune la construction de 70 logements. La première concerne des logements qui seront privés, d’une taille et d’une hauteur « modeste » (bâtiments d’un étage) et la seconde des logements sociaux, plus massifs et en bordure de l’Avenue Jean Moulin (bâtiments de deux étages, atteignant 10 mètres de hauteur).

Le complexe sera constitué, à terme, de logements individuels ainsi que de petits immeubles de 2 étages contenant 50% de logements sociaux.

Une fois la présentation idyllique terminée, de nombreuses questions furent posées par des velauxiens inquiets.

En voici quelques exemples:

  • Quels aménagements sont prévus pour absorber le flux de circulation généré ?
    Réponse : Aucun. M. le maire rappelle que le problème des voies de circulation situées devant le terrain concerné est du ressort du conseil départemental…
    Devons-nous rappeler à monsieur le maire qu’il a bénéficié des largesses du-dit conseil départemental pendant des années, et qu’il aurait donc pu anticiper la création de réseaux routiers adaptés à cette urbanisation démesurée ?
  • Combien de places de parking sont prévues ?
    Réponse : 3 en moyenne par logement, selon un calcul difficile à comprendre. En effet, il s’agirait de 3 places effectives pour la première phase : deux places par logement + une place visiteurs. Pour la deuxième phase (qui, rappelons le, concerne, entre autres, les logements sociaux), une seule place sera prévue.
    Pour les logements privés, les deux places sont : un garage et une place de parking. Or, nous constatons, notamment dans les Hameaux de Velaux, que les habitants n’utilisent que rarement leur garage comme parking. Les véhicules sont garés à l’extérieur, le plus souvent sur les trottoirs, ce qui engendre une gêne pour les piétons.
    Nous sommes étonnés par cette moyenne annoncée, qui ne correspondra probablement pas à la réalité sur le terrain. De même, la répartition inégalitaire de ces places nous semble inopportune et inadaptée, elle sera sûrement source de problèmes.
  • Pourquoi avoir refusé un permis de construire aux anciens propriétaires du terrain au seul motif que celui-ci prévoyait 105 logements et que monsieur le maire n’acceptait pas plus de 70 logements pour éviter une sur-densification ?
    Réponse : Le terrain a été payé un bon prix (2,6m€).
  • Au vu de la taille du projet, n’y a t-il pas une obligation légale de créer des espaces verts sur la zone ? Si oui, où se situeront-ils ?
    Réponse : des arbres seront plantés le long des immeubles et dans les petits espaces devant les bâtiments.
    Donc, aucun réel espace vert digne de ce nom ne sera prévu dans le projet. Espérons que les locataires et habitants sauront se contenter de quelques arbres en rang d’oignons sur les côtés des bâtiments !
  • Quel sera le mode de chauffage choisi pour les logements sociaux ?
    Réponse : il n’est pas prévu de chauffage dit « vert » car les coûts de réparation et d’entretien sont beaucoup trop élevés.
    On peut donc dire bye bye à la réduction de CO2 et aux énergies propres !
  • Combien d’accès sont prévus ?
    Réponse : une seule, entre deux bâtiments, qui sera une voie à double sens débouchant directement sur l’Avenue Jean Moulin.
    Bien entendu, nous sommes convaincus que tout a été pensé et réfléchi concernant la sécurité des piétons, l’accès aux personnes handicapées en fauteuil, et les vélos. Pourtant, il n’est nullement envisagé de créer un rond point, l’argument de monsieur le maire étant que La Bastide et La Colline n’ont qu’une seule entrée aussi. Comment peut-on oser comparer les situations et avancer des arguments aussi inappropriés ? Dans les cas de La Bastide et de La Colline, les deux sorties débouchent sur de larges rond-points.

img_0186

Merci donc à monsieur le maire pour ce projet complètement inadapté pour ce site, qui va occasionner, non seulement des nuisances pour les riverains et tous les habitants de Velaux, mais qui va également contribuer à l’engorgement de l’avenue Jean Moulin, à l’accentuation des problèmes de parking dans la ville ainsi qu’à la création d’une sur-urbanisation mal maîtrisée et néfaste pour la qualité de vie de notre cité.

Nous ne pouvons que nous ranger du côté de la raison et nous opposer à ce projet mégalomane pour le quartier, qui va engendrer un niveau de circulation et de nuisances dans ce secteur.

Ce projet n’a que pour seul but de satisfaire aux règles du PLU érigées par monsieur le maire, et qui entraine Velaux vers une urbanisation incontrôlée sans aucune anticipation des infrastructures routières, scolaires et autres. Cela va créer de graves problèmes de surpopulation dans les écoles, de bruit, de stress et surtout, aggraver considérablement les problèmes de trafic routier, déjà bien pénibles pour les habitants. Et ce n’est pas en réclamant une bretelle d’entrée d’autoroute (qui d’ailleurs ne vient pas) à Coudoux que l’engorgement du centre de Velaux va se résoudre!

Toute cette situation découle de la politique de gestion de l’espace public, menée depuis des années par monsieur le maire. Nous n’avons pas d’autre choix que d’utiliser nos véhicules personnels pour nous déplacer à Velaux : il n’existe pratiquement aucune piste cyclable, peu (ou pas) de trottoirs, et souvent exigus ; le village, ou ce qui en reste, ne semble avoir été pensé que pour les véhicules à moteur.
Les derniers projets de constructions nous démontrent que nous n’allons pas vers une amélioration de cette situation, mais plutôt une poursuite d’une dégradation déjà amorcée depuis plusieurs années. Nous sommes consternés de constater qu’au nom du respect de lois nationales, qui peuvent pourtant être adaptées aux particularités de notre territoire, nous allons assister à la destruction de l’identité et de la qualité de notre ville.

Nous ne pouvons qu’espérer que ce projet n’est pas encore définitif, et que les Velauxiens, qui n’ont pas été consultés, mais qui vont être impactés par les conséquences de cette démesure, pourront espérer une modification, qui viserai à diminuer les impacts négatifs sur notre cadre de vie.

Nous soutiendrons toute action visant à améliorer ce projet.

Les enjeux de la restauration municipale

C’est par le biais de leur tribune politique « Velaux D’Abord » du magazine municipal Le Velauxien, que les conseillères municipales chargées des affaires scolaires ont répondu à notre article, fièrement, pour essayer de nous convaincre de leurs compétences.

Cependant, contrairement à ce qu’affirme la majorité, l’équipe de Velaux en Avant n’a jamais souhaité remettre en cause la qualité gustative des plats préparés par des professionnels reconnus de tous, mais souligner le non-respect de l’équilibre alimentaire des menus, qui doivent être élaborés conformément au décret du 30 septembre 2011.

Le Programme National Nutrition Santé (PNNS), mis en avant par la commune, fixe les objectifs à atteindre pour améliorer la santé de la population française. Mais c’est bien le décret du 30 septembre 2011 qui fixe les objectifs pour la restauration collective scolaire.

Source : Legifrance

Ce décret n’impose pas de filières d’approvisionnement, et nous sommes satisfaits de l’engagement de la commune sur des achats qualitatifs et locaux, nous encourageons vivement le développement de cette démarche qui contribue, sans nul doute, à l’élaboration de recettes de qualité. Il est surprenant toutefois qu’aucune communication n’ai été faite à ce sujet précédemment, et nous espérons qu’à l’avenir, tous pourrons connaître ces filières.

L’analyse que nous avions présentée initialement, réalisée par un diététicien spécialisé en restauration scolaire, a été établie à partir des menus communiqués sur le site web de la Mairie de Velaux, car c’est la seule information facilement accessible pour les parents. Mais effectivement, comme nous l’avions d’ailleurs déjà souligné, l’analyse des plats cuisinés ou composés sur place, est plus compliquée sans une réelle étude des fiches techniques.

Nous sommes néanmoins heureux de constater que la majorité des défauts comptables relevés dans cette étude a été rectifiée dans la grille des menus de septembre (nombre de fruits frais, produits laitiers, viande noble, poisson…). Les élus de Velaux en Avant, attentifs au bien-être des petits Velauxiens, s’en félicitent.

D’autre part, nous persistons à penser que même si l’approche est différente, les enfants inscrits au centre de loisirs EVEA fréquentent également la restauration scolaire municipale; il nous semble donc important de les inclure dans le mode de calcul de l’équilibre nutritionnel élaboré sur le mois. Il serait donc grandement souhaitable pour nos petits Velauxiens que la municipalité étende son champ de compétence aux menus du centre de loisirs.

Les efforts débutés en septembre, grâce à notre étude sur l’équilibre nutritionnel, doivent être poursuivis, et nous y serons attentifs. Nous serons présents tout au long de l’année pour continuer à observer, dénoncer, le cas échéant, les faiblesses du système mis en place par les élus de la majorité. Sur un sujet aussi consensuel, l’équipe de Velaux en Avant serait heureuse d’apporter ses conseils aux élues d’un service prioritaire.