L'équipe de Velaux en Avant
Bienvenue sur notre site !

Nous sommes heureux de vous accueillir sur ces pages. Nous allons vous faire partager notre actualité, vous rendre compte des conseils municipaux, traiter de différents sujets d'actualité.
Nous déposerons également des dossiers plus complets, des enquêtes, des points de vue ainsi que divers articles.
Prenez le temps de découvrir nos photos, de retrouver des souvenirs du temps passé, de lire les témoignages.
Nous serons à l'écoute de tous ceux qui voudront échanger et dialoguer à propos de notre commune.

Bonne lecture,
Le groupe de Velaux en Avant

Actualités

Analyse : Faudrait-il une salle municipale disponible à la location pour les particuliers à Velaux ?

Oui (95 %)
Non (5 %)

Voir le sondage terminé

Votre participation a permis de répondre favorablement à notre question cette semaine. En effet, contrairement à certaines communes avoisinantes, Velaux ne dispose pas, à ce jour, d’une salle disponible pour les événements privés des velauxiens.

De nombreuses salles communales pourraient accueillir un tel public, puisque des manifestations associatives y sont organisées régulièrement.

Vos commentaires ont fait apparaitre un questionnement sur la réglementation qui serait mise en place autour de cet éventuel projet :
– A quelle fréquence pourrait-elle être utilisée ?
– Quel coût cela représenterait-il pour les velauxiens ?

Le champ d’utilisation des salles de Velaux pourrait être alors élargi afin de favoriser un dynamisme au sein du village.

Val de l’Arc – Avis d’enquête publique sur la commune de Berre l’étang

Un avis d’enquête publique sur la demande émanant de la société Val de l’Arc de construire une extension de la plate-forme logistique située sur la zone Euroflory Parc, 375, allée Henri Moisson, à Berre l’étang, vient d’être mis en consultation dans les mairies concernées, dont Velaux fait partie.
Le dossier est consultable en mairie de Velaux aux heures d’ouverture, et un registre est mis à la disposition du public pour toute remarque ou avis.

Le commissaire enquêteur sera présent en mairie de Velaux pour recevoir le public le mardi 16 avril 2019 de 9h à 12h.

Dans les grandes lignes, le projet prévoit la construction de 63 silos supplémentaires afin de stocker (entre autres) des billes de plastique, qui alimentent les sites pétrochimiques de Lyondellbasell par exemple, et qui transitent par le port de Fos sur mer. Le site comprend actuellement une cinquantaine de silos. La société prévoit donc de doubler le stockage de produits plastiques. A l’heure où on demande aux citoyens de limiter l’usage du plastique, n’est-ce pas contradictoire ?
Notre groupe, qui a toujours été en faveur du respect de la nature et d’un retour à des principes respectueux de l’écologie, ne peut que condamner ce projet.
De plus, la CD113, déjà bien engorgée, verra sa circulation augmentée par les 100 rotations supplémentaires de camions prévues par jour!
Ce projet ne nous paraît donc pas compatible avec les nuisances et contraintes que subit déjà ce périmètre, qui touche d’ailleurs notre commune.

Voici tous les liens qui permettent d’accéder au dossier sur le site de la préfecture des Bouches-du-Rhône :

Entreprise : VAL de l’ARC
Objet : Modifications substantielles des conditions d’exploitation de l’activité de stockages de matières plastiques (entrepôt, silos, aménagements extérieurs)

Fichier Résumé non technique étude d’impact et de dangers (format : PDF – 0,62 Mo)

Fichier Avis de l’Autorité Environnementale (format : PDF – 0,51 Mo)

Fichier Mémoire en réponse de l’exploitant à l’avis de l’Autorité Environnementale (format : PDF – 4,45 Mo)

Fichier Arrêté d’ouverture d’enquête publique (format : PDF – 1,73 Mo)

Fichier Avis d’enquête publique (format : PDF – 0,93 Mo)

Fichier Dossier de demande d’autorisation environnementale (format : ZIP – 47,30 Mo)

Fichier Consulter le dossier sur le site projets-environnement.gouv

Avis des services :

Fichier Avis de l’Agence Régionale de Santée (format : PDF – 0,98 Mo)

Fichier Avis de la Direction Départementale des Territoires et de la Mer 1/2 (format : PDF – 0,17 Mo)

Fichier Avis de la Direction Départementale des Territoires et de la Mer 2/2 (format : PDF – 0,04 Mo)

Fichier Avis de la Direction Régionales aux Affaires Culturelles (format : PDF – 0,30 Mo)

Fichier Avis de l’Institut National de l’Origine et de la Qualité (format : PDF – 0,21 Mo)

Fichier Avis de la Direction Départementale des Services d’Incendie et de Secours 1/2 (format : PDF – 0,08 Mo)

Fichier Avis de la Direction Départementale des Services d’Incendie et de Secours 2/2 (format : PDF – 0,09 Mo)

Ordre du jour du conseil municipal du 11 Avril 2018

  1. Approbation du compte de gestion 2018 de la commune
  2. Approbation du compte administratif 2018 de la commune
  3. Affectation du résultat du compte administratif 2018 de la commune
  4. Vote des taux d’imposition -Exercice2019
  5. Vote du budget primitif 2019 de la commune
  6. Financement d’installations sportives par la Fédération Française de Football pour l’implantation du gazon synthétique sur le terrain de football
  7. Bilan des acquisitions et cessions immobilières réalisées sur la commune de Velaux pour l’année 2018
  8. Transfert d’office dans le domaine public communal de voies privées – lancement de la procédure
  9. Cession amiable et déclassement d’une emprise appartenant au domaine public communal sise avenue Sarah Bernhardt -délibération de principe
  10. Avis sur l’arrêté préfectoral identifiant les secteurs d’information sur les sols sur la commune de Velaux
  11. Autorisation de déposer une demande de défrichement sur la parcelle cadastrée section CB n°1
  12. Actualisation de la tarification des abonnements de l’Espace Nova Velaux
  13. Décisions municipales

Compte rendu du conseil municipal du 28 février 2019

1. Vote du débat d’orientations budgétaire (DOB) 2019 sur la base d’un rapport.

Mr le maire nous a fait part de ses choix d’orientations budgétaires pour l’année à venir. Il a exposé au conseil municipal sa vision de la gestion des finances, en insistant sur la baisse des subventions, et le coût pour la commune de la reprise d’activité par la métropole. Ce n’est pas nouveau, mais c’est censé justifier le manque de moyens dont dispose la commune pour l’investissement.

Pour autant nous avons eu droit à une lecture factuelle de ses projets pour 2019.
Le terme « débat » utilisé à ce sujet n’est en fait qu’une figure de style pour une présentation de décisions déjà validées et décidées en interne. Il est utopique d’espérer qu’une discussion ou un vrai débat puisse avoir lieu lors d’un conseil municipal à Velaux, ou que l’avis de l’opposition puisse compter !

Nous avons donc posé quelques questions pendant et après la présentation.
Compte-tenu du volume d’information, nous nous efforcerons de faire remonter les points importants que nous avons soulevés durant ce conseil municipal, et les réponses apportées ou pas par Mr le Maire.

Le débat s’est déroulé suivant la présentation d’un rapport, que vous pouvez consulter en cliquant ici.
L’objectif de ce rapport est de présenter les orientations budgétaires de la commune pour l’année 2019, en précisant les hypothèses d’évolution retenues pour élaborer le budget en matière de finances, de fiscalité, de tarification, de subventions, et en y intégrant les évolutions des relations financières avec la Métropole Aix-Marseille-Provence.
La présentation a porté sur :

• L’évolution des recettes de fonctionnement
• La gestion de la dette
• La gestion des ressources humaines
• L’évolution des dépenses refonctionnent
• Les principales opérations d’investissement prévues

Durant la présentation, Mr le maire a signalé que la reprise des compétences « Eaux pluviales » par la métropole coûte 4 fois plus cher à la commune pour l’entretien des bornes incendie, alors que la maintenance, qui était annuelle, est passée à 1 fois tous les 3 ans.
Pour rappel, la métropole a récupéré les compétences suivantes : Eaux pluviales, défense extérieure contre l’incendie, les aires et parcs de stationnement et le plan local d’urbanisme.

L’évolution des recettes de fonctionnement

Tableau représentant d’une manière synthétique l’évolution des dotations de l’état :

Nous devons soustraire de ces dotations les pénalités pour carence en logements sociaux, estimées à 200 000 €.
Ce n’est pas une surprise, les dotations baissent et Velaux manque encore de logements sociaux.

Impôts directs

L’annulation de l’abattement général à la base avait été voté pour que l’état compense la perte de ressources maximales suite à l’annulation de la taxe d’habitation. Malheureusement, cette annulation n’est pas effective pour tous les citoyens et cela génère une augmentation pour ceux qui continuent à la payer. Espérons que l’état annulera rapidement cette taxe injuste.
Les taux d’imposition (hormis l’augmentation des bases) ne changeront pas cette année, seule l’assiette (ou la base) qui est décidée par l’état sera modifiée.
Concernant les charges de personnel, seul 1 employé communal est parti travailler à la métropole. Donc il n ‘y aura pas d’impact sur le personnel communal par rapport aux fonctions transférées et globalement sur le nombre d’employés.

L’échec de la création du lycée a imposé à la commune le rachat du terrain, situé à Velaux, mais jusqu’alors propriété de plusieurs communes, principalement Berre-l’Etang. Ceci a induit une augmentation de la dette, qui passe de 1 211 € à 1 253 €/habitant.

Les travaux sur les dégâts de la salle Nova, causés par un incendie criminel, ont généré une dépense de 252 533 €, mais seulement 120 000 € de remboursement ont été versés à ce jour par les assurances. Monsieur le maire nous informe également que le nettoyage des rideaux de scène a été mal réalisé (!) et que cela génère de nouvelles dépenses et litiges.

Nous demandons si le projet de parking de la Palun est encore d’actualité.
Mr le Maire nous répond que tous les terrains ont été achetés et que cela a pris beaucoup de temps, car des personnes, comme Mr Marc Pallet, ont ralenti le processus. En cause une parcelle lui appartenant, mais ayant déjà été achetée à un autre propriétaire ! Mr le Maire prétend que le juge aurait tranché en faveur de la commune, sans plus de précisions. Or, nous savons qu’il n’y a pas eu de procès, donc pas de jugement.

Quelques questions ont été posées après le débat :

  • Question posée par un membre de la majorité concernant le faible coût annoncé des réparations de la salle Nova.
    Mr le Maire nous informe que toutes les réparations ne sont pas comptabilisées et que les assurances n’ont pas encore tout remboursé.
  • Question posée par notre groupe demandant des précisions sur la sécurisation de l’allée devant le collège.
    Mr le Maire nous informe qu’une esplanade de sécurité sera (enfin !) crée devant l’entrée du collège et qu’un réaménagement des voies de circulation sera effectué pour permettre l’accès aux parkings des logements sociaux en contrebas de la voie actuelle (voir notre article sur le sujet datant de 2015).
Entrée du collège de Velaux
Crédit photo : Velaux en Avant
  • Question concernant la limitation à 30 km/h sur le « territoire ». Nous demandons d’éclaircir le terme. Nous demandons également où seront implantés les feux tricolores annoncés à Velaux ?
    Mr le Maire nous informe que le territoire est en fait l’agglomération. C’est à dire ce qui se situe après chaque panneau d’entrée de Velaux.
Entrée de la commune de Velaux
Crédit photo : Velaux en Avant

Concernant les feux, et après avoir réfuté l’annonce, (qui pourtant apparaît sur le dossier envoyé aux élus), et donc de se raviser, il précise qu’un feu tricolore pédagogique sera placé à un endroit stratégique tel que l’avenue du Général de Gaule qui descend du cimetière en venant de Rognac. Ce sera pour l’instant un essai avant d’en mettre dans d’autres lieux à risques de la commune. Ce programme est évalué à 77 600 € TTC.

Une baisse du nombre d’habitants a été constatée.
Mr le maire explique que cela est dû au manque de foncier et de logements. Pour autant, il nous a exposé comment il a obtenu une grande partie des propriétés communales de Velaux pour l’euro symbolique, en faisant du donnant-donnant, permis de construire contre terrain à 1 €. Il est sans aucun doute intéressant pour une commune de récupérer des terrains sans les payer, mais alors tout le monde doit être logé à la même enseigne et chacun doit pouvoir effectivement avoir une porte de négociation. Il nous a bien fait comprendre que la puissance d’un maire reposait sur sa maîtrise du foncier communal et que « terrain vendu, terrain perdu » (devise qu’il nous a souvent répétée)

Nous apprenons que la commune est propriétaire de nombreuses parcelles, mais que seuls les logements sociaux en cours de construction au-dessus des terrains de tennis à la bastide Bertin seront livrés en 2019, rien d’autre n’est prévu.

Concernant le Clos du Félibre, des faits nouveaux ont repoussé et modifié le projet : l’étude d’inondabilité.
Voir page 13 du compte rendu de l’enquête qui a imposé une réduction des logements (réduits maintenant à 102 au total) à cause de ces nouvelles contraintes !

Mr le Maire nous fait remarquer qu’à force de mettre des contraintes plus rien ne se fait… Or le projet initial aurait pu être terminé, il y a maintenant 8 ans, si la mairie ne s’y était pas opposée. Cela démontre les contradictions d’une majorité qui veut décider de tout unilatéralement, au détriment des habitants de Velaux, qui continuent de payer la taxe sur les carences en logements et ont du mal à se loger. Nous avions écrit un article en octobre 2016 sur le projet initial datant de 2011.

Une question concernant les coûts de la sûreté/sécurité liés au risque terroriste a permis de connaître la somme de 45 000 € de dépenses.

L’éclairage à LEDs qui sera installé ne sera pas solaire mais électrique.

Concernant l’aire des gens du voyage, le problème persiste et il n’y a pas d’avancée pour le terrain communal mixant un terrain de la commune de Berre l’Etang. Il est regrettable que la commune continue de payer des frais pour l’entretien de la zone provisoire actuelle, et également un quote-part à la métropole.

  • Question de notre groupe : suite à la catastrophe de la rue d’Endoume à Marseille, avait-on identifié des immeubles insalubres à Velaux ?
    Mr le maire nous a indiqué que non.

Des travaux de réfection seront effectués sur le toit de la première Mairie (actuel local de la Croix Rouge) mais nous nous posons des questions sur le devenir de ce bâtiment emblématique de Velaux.

Crédit photo : Velaux en Avant
  • A la question de savoir si un critère de restauration pour le futur restaurant qui sera implanté à la place Caire avait été défini, Mr le maire refuse de répondre et affirme que tout cela sera présenté aux citoyens au moment voulu.
    Rappelons tout de même que le coût estimé de la première tranche de travaux pour la réfection des bâtiments communaux de la place Caire s’élève à 1 795 000 € TTC.
Place Caire à Velaux
Crédit photo : Velaux en Avant
  • Question de notre groupe sur l’objectif d’une vidéo surveillance et la transmission des informations.
    Son installation est réalisée dans un but de prévention et on nous fait remarquer que c’est grâce à cela que l’incendiaire de la salle Nova a été arrêté. Le coût de cette installation est très important (estimé à 450 000 € TTC), mais cela va diminuer dans le temps et les techniques et caméras évoluent et coûtent plus cher. Nous apprenons également que le nom de « voisins vigilants » doit être modifié car l’appellation ayant été déposée, elle n’est plus utilisable dans ces termes.

Mr le maire nous informe qu’une fibre optique sera spécialement dédiée à la transmission des données entre la mairie et la gendarmerie, mais que cela n’a aucun lien avec l’arrivée de la fibre pour les particuliers sur la commune.

  • Nous demandons quel sera le périmètre de revalorisation de la place Caire, et où va se situer le local du comité des fêtes ?
    On nous informe que le périmètre de la première tranche de travaux de la place Caire sera les bâtiments compris entre le bar et l’ancien cercle.
Crédit photo : Velaux en Avant

Le comité des fêtes se situera dorénavant dans l’ancien local du parti socialiste et dans l’ancienne coop (ou cinéma).

  • Une question a été posée par l’équipe d’opposition de Velaux à Venir sur l’antenne relais de la garenne qui n’est plus cachée par son feuillage artificiel.
    Mr le maire explique que des travaux de maintenance ont nécessité de déshabiller l’antenne provisoirement.

Nous avons posé 2 questions orales :

Question n°1 : Le site de la Sife est l’un des plus grands prévus pour une extension future de Velaux. En 2015 la mairie actait le droit de préemption dans un objectif d’aménagement futur de la zone (groupe scolaire, commerce, habitat). Il est actuellement pollué en partie et à l’époque une estimation de 285 000 € de frais de dépollution avait été évoquée. En cas de vente, le propriétaire serait donc tenu de dépolluer le lieu ou pas? Sachant que les projets sont identifiés dans le PLU et que nous continuons à payer des frais de carences en logement des actions vont-elles être engagées par la commune afin de réhabiliter au plus tôt ce quartier situé aux portes de Velaux ?

Mr le Maire nous répond que le terrain appartient toujours au propriétaire de la société BROWFIELDS et que c’est ce dernier qui devra le dépolluer.
Nous apprenons également que, le hasard faisant bien les choses, le 1er Mars, donc le lendemain de ce conseil municipal, Mr le Maire a une rencontre de prévue avec le sous-préfet et la DDTM (Direction Départementale des Territoires et de la Mer) pour évoquer ce sujet. Nous suivrons ce dossier, et nous demanderons des informations au prochain conseil.

Question n°2 : Lors de la requalification de l’avenue Jean Moulin, aucune séparation pour la circulation des vélos et des piétons n’a été réalisée sur le trottoir. Pourquoi cela n’a-il pas été clairement matérialisé au sol comme cela avait été prévu sur les orientations d’aménagement et de programmation relative aux dispositions portant sur les transports et les déplacements ?

Mr le maire nous informe qu’il fait confiance aux velauxiens pour qu’ils apprennent à gérer eux-mêmes la mixité piétons-vélos sur les trottoirs et que mettre des signalisations en plus était dommageable visuellement, car il y a déjà trop de panneaux.
Il estime que cela se fait déjà avec succès sur la première partie de l’Avenue.
Le problème, à notre avis, c’est que ce n’est pas comme ça que l’on développe l’utilisation des modes de déplacements doux. Nous n’en sommes qu’aux balbutiements, et nous pensons que les « nouveaux déplacements », tels que trottinettes, overboards, vélos électriques, etc…, devraient augmenter de façon exponentielle.
Nous estimons au contraire qu’il faut une démarcation claire piétons-vélos, et que la réalisation actuelle n’est pas conforme à ce que l’on attendait.

Orientations d’aménagement et de programmation – Elaboration du plan local d’urbanisme de Velaux

2. Décisions municipales

  • Service Etat civil : Attributions de concessions.
  • Services techniques : Marché MAPA pour le balayage des voiries et le marché d’approvisionnement du samedi.
  • Demande de subventions pour mise en accessibilité de bâtiments communaux recevant du public.
  • Service communication : Marché MAPA pour la refonte du site internet de la ville, l’hébergement, la maintenance et la formation.

Conclusion :
Clairement, ce budget s’inscrit dans une logique électorale : pouvoir rapidement réaliser certaines promesses faites depuis des années. Le choix s’est porté sur des réalisations hautement symboliques, comme le stade, la place Caire et la rénovation des voiries. Ceci va donc causer pendant l’année 2019 de nombreux désagréments, mais une visibilité importante pour la majorité.
Nous ne manquerons pas de revenir sur ces investissements lorsqu’ils seront terminés. Nous serons vigilants sur les choix effectués et les coûts pour la commune.
N’oublions jamais que le budget s’élabore sur des incertitudes de dotations et de subventions.

Pas de vélo à Velaux

Alors que notre député Jean-Marc Zulesi présente le « plan vélo » du gouvernement et surtout l’appel à projet qui doit permettre aux collectivités d’être soutenues dans « le déploiement de leur politique cyclable », nous nous demandons vraiment quelles anticipations et réflexions ont été faites à Velaux concernant ce sujet.
En effet, lors du conseil municipal du 11 juillet 2017, la majorité avait promis de créer un espace pour les « modes doux », avenue Jean Moulin car les trottoirs devaient être refaits à cette fin.

Pour toutes ces opérations, les études d’aménagement comprendront l’ensemble des prestations liées à leur exécution : terrassement, réfection de chaussée, trottoirs et liaisons par modes doux, pose de bordure, adaptation et réfection des réseaux, plantation, signalisation horizontale et verticale de police et directionnelle.

– Compte-rendu du conseil municipal du 11 juillet 2017, point 6. Mairie de Velaux

Finalement, on nous propose « un cheminement sécurisé suffisamment large pour une double circulation piéton-vélo » (Le Velauxien été 2018).

Trottoir piéton/vélo à Velaux
Crédit photo : Velaux en Avant

Dans Le Velauxien de septembre 2018, la majorité se vante que « le trottoir de la partie haute de l’avenue a été élargi pour permettre la circulation des piétons et des cyclistes ».
Il nous semble que cette solution n’est satisfaisante ni pour les vélos, ni pour les piétons car cela peut être source de problèmes pour les deux parties.
En effet la cohabitation peut être dangereuse et chaque déplacement mériterait un espace sécurisé et séparé.
De plus, l’espace étant large et accessible, les automobilistes ont déjà investi ce trottoir et les voitures garées sont légion.

Crédit photo : Velaux en Avant

Toujours est-il qu’aucune piste cyclable n’a été réalisée lors de la réfection de l’avenue, ni prévue dans les projets en cours et à venir.
Quelle absence de progrès pour les déplacements doux à Velaux et quelle vision limitée de l’évolution des moyens de transports plus respectueux !

L’impact des déplacements dans une commune doit être selon nous l’un des axes prioritaires pour une équipe municipale à l’heure actuelle.
Cet enjeu est effectivement au cœur de nos préoccupations et sera l’une des propositions de notre groupe pour l’avenir de Velaux.

De plus, les rares arbres plantés de manière aléatoire ne réussiront pas à fournir une ombre pourtant nécessaire le long de cette voie dont le bitume sombre sera source de forte chaleur durant la belle saison.

De même, nous nous demandons pourquoi n’a-t’on pas fait enterrer toutes les lignes aériennes de cette avenue au moment des travaux ?
Non seulement cela aurait fait disparaître une pollution visuelle dans l’une des artères principales de Velaux, mais cela aurait aussi sécurisé l’avenue et les installations en question.

Enfin, nous regrettons l’absence, aux extrémités des trottoirs, de bandes d’éveil de la vigilance (BEV), qui ont pour but d’informer et d’alerter d’un danger et de sécuriser les usagers aveugles ou malvoyants lors de leur déplacement.
Nous remarquons aussi qu’aucun passage piéton n’a été tracé sur la voie et les rues transversales alors que l’avenue est déjà particulièrement utilisée.

Le trottoir avenue Jean Moulin à Velaux
Crédit photo : Velaux en Avant

Analyse : La salle Nova vous paraît-elle suffisamment exploitée ?

Oui (10 %)
Non (90 %)

Voir le sondage terminé

Tout d’abord nous souhaitons vous remercier pour votre participation active à notre question de sondage portant sur l’exploitation de l’espace Nova.

Vous êtes quasiment unanimes sur le fait que cette dernière est clairement sous-exploitée. Vous êtes nombreux à dire que la programmation actuelle et l’utilisation de la salle Nova ne permettent pas de rentabiliser le coût onéreux lié à sa construction et aux dépenses annexes (comme le matériel 3D par exemple) et ce constat persiste depuis sa création. 

Par vos commentaires constructifs, chacun d’entre vous a pu s’exprimer sur les alternatives possibles d’utilisation de l’espace Nova (vie associative, théâtre, concerts, cinéma, groupes de musique communaux…).

Nous ne pouvons donc que constater que depuis des années, la majorité n’entend pas les suggestions de ses administrés, pourtant les premiers concernés, tant culturellement que financièrement.

Vœux 2019 : bonne nuit les petits !

C’est dans une salle Nova pour une fois bondée que Mr le maire de Velaux, Jean-Pierre Maggi, a fait vendredi 25 janvier ses vœux à la population pour l’année 2019.

Cérémonie des vœux de Velaux 2019
Crédit photo : Velaux en Avant

Devant un auditoire rajeuni, car de nombreux parents étaient venus voir leurs enfants faire une démonstration de hip-hop en fin de cérémonie, Mr le maire a déroulé les évènements marquants de l’année 2018.

En fait, rien de nouveau ni d’exceptionnel n’a eu lieu dans la commune, si ce n’est ce qui doit être fait :

  • Entretien courant et réparations des bâtiments communaux,
  • Aménagements des écoles et des crèches,
  • Poursuite des constructions de logements sociaux,
  • Réorganisation des services de la mairie pour intégrer le numérique,
  • Refonte du site internet de la commune.

Les projets annoncés ne montrent pas non plus une grande ambition pour Velaux en 2019 :

  • Déploiement de la vidéo-surveillance aux entrées et sorties de ville et sur les parkings,
  • Passage de l’agglomération en « zone 30 »,
  • Installation de nouveaux radars pédagogiques aux entrées de la ville,
  • Aménagement d’un chemin piéton sécurisé du cimetière jusqu’au secteur de La colline pour les piétons et les cyclistes

L’annonce a été rapidement faite de « grand projets structurants », qui se résument en un seul :

  • La redynamisation de la place Caire.
    Nous attendons avec impatience la réunion d’information promise par M. le maire à ce sujet, car la majorité se refuse à dévoiler ses intentions concernant ce projet. Ce n’est pas faute d’avoir voulu le consulter, en demandant une audience à l’urbanisme, entrevue en présence de M. le maire, aussi stérile qu’inutile. L’étude, dont le devis, pour un montant de 214 750 € HT, ainsi que le choix de l’entreprise ont été votés en conseil municipal, doit être effectuée, mais aucune ébauche ou croquis, ni même une orientation paysagiste ne nous a été montrée. C’était pourtant la surprise que l’on attendait tant la place représente un élément essentiel du cœur du village ancien.

La médaille de la ville

Enfin, comme chaque année, la médaille de la ville a été remise à des citoyens qui se sont illustrés :

  • Emilie Bidal, pour son implication dans le club de handball en prenant la présidence du TESC (Tous Ensemble Sporting Club), qui développe le sport pour les personnes à mobilité réduite et propose des actions de sensibilisation des enfants au handicap par la pratique sportive.
  • Catherine Keler, membre de l’association Courir à Velaux, qui grâce à ses performances, participe au rayonnement de la ville.
  • Cyril Gaglio, qui a réalisé un tour du monde à vélo d’une durée de trois ans.
  • Baptiste Delorme, professeur d’EPS au collège Roquepertuse, qui a monté dans le cadre de l’UNSS un groupe de hip-hop qui rassemble aujourd’hui plus de 80 élèves.
Démonstration de hip-hop lors de la cérémonie des vœux de Velaux 2019
Crédit photo : Velaux en Avant

La cérémonie s’est clôturée par une démonstration de hip-hop par une partie des membres du groupe, démonstration dynamique et attractive, qui a réveillé la salle Nova avant le verre de l’amitié offert dans le hall.

Pour conclure, rien de ce qui a été dit lors de ces vœux ne nous a paru attractif ni nouveau. Tout avait déjà été publié dans le magazine le velauxien à un moment de l’année, aussi bien les réalisations de 2018 que les projets de 2019. Même les prochains taux d’imposition n’ont pas été mentionnés.
Faire une simple synthèse des articles du velauxien en guise de vœux nous semble démontrer à quel point M. le maire est à court d’idées et de combativité.
L’année 2019 s’annonce bien terne pour Velaux !

Compte rendu du conseil municipal du 17 Janvier 2019

1. Décision modificative n°4 au budget primitif 2018 de la commune

La modification porte sur une régularisation de ligne budgétaire due au fonctionnement de la métropole qui fait réaliser les tâches qui lui avaient été transférées par la commune sous forme de convention.

C’est un mouvement de trésorerie lié au fonctionnement de la Métropole. Chaque mouvement est reporté au budget. La ligne de dépenses « imprévus de fonctionnement » est compensée par une attribution de compensation de 46 680,00 € de la Métropole.

Nous votons POUR.

2. Attribution de l’accord cadre à bons de commande pour l’entretien et la rénovation des voiries et réseaux de la ville de Velaux

Il s’agit de voter pour le choix de l’entreprise retenue par la majorité en ce qui concerne la rénovation des voiries et réseaux de la commune.

C’est donc la société CALVIN qui sera en charge de ces travaux pour un devis évalué à 42 824,50 € (cette société était déjà en charge de ces travaux depuis 3 ans).

N’ayant pas participé à cet appel d’offre, nous nous abstenons.

3. Attribution de l’accord cadre à bons de commande pour la maintenance, la réparation, la rénovation et la modernisation des installations d’éclairage public de la ville de Velaux

Il s’agit de voter pour le choix de l’entreprise retenue par la majorité en ce qui concerne les installations d’éclairage. Il y a plus de 1000 points d’éclairage sur la commune. Les lampes sont remplacées par des leds.

C’est donc la société BERANGER qui sera en charge de ces travaux pour un devis évalué à 76 200,00€ x 3 sur 3 ans.

N’ayant pas participé à cet appel d’offre, nous nous abstenons.

4. Attribution du marché d’assurance en responsabilité civile, risques statutaires et cyber-risques de la ville de Velaux

Il s’agit de voter pour le choix de l’entreprise retenue par la majorité en ce qui concerne 3 lots distincts :

  •  Le 1er lot, Responsabilité civile a été attribué à la Ste AREAS / Cabinet PINAS
  •  Le 2e lot, Risques statutaires a été attribué à la Ste SECUREX VIE / Cabinet FRAND
  •  Le 3e lot, Cyber-risques a été attribué à la Ste MMA / Cabinet RIESI

M. le Maire nous précise que, compte tenu de la complexité du sujet, la commune se fait aider par des professionnels pour définir les choix.

N’ayant pas participé à cet appel d’offre, nous nous abstenons.

5. Attribution du marché pour la transformation d’un terrain communal de football en stabilisé en un terrain en gazon synthétique

Ceci ne concerne que le terrain d’honneur de la commune, actuellement en stabilisé.

Le projet concerne le terrain en pelouse synthétique, auquel se rajoutent 3 prestations :

  •  Remplissage de SBR en capsulage vert
  •  Génie civil pour l’éclairage du terrain
  •  Remplacement d’un mat antenne

Le coût total s’élève à 777 838,50€ HT, et a été attribué à la société Méditerrané Environnement.

Quelques remarques ont été faites avant le vote :

La première concerne le coût, soulevé par une partie des membres de la majorité, qui est en désaccord avec le prix de cette prestation, et notamment sur le pourcentage de participation du conseil général.
Il est aussi soulevé que le volume d’eau utilisé n’est pas représentatif de la réalité.

M. le maire nous informe que le département apportera 70% de subvention.
M. Germain indique que la consommation d’eau sur un terrain en synthétique est beaucoup moins importante que sur un terrain naturel.

Nous soulevons le fait que compte tenu du réchauffement climatique et des températures élevées à anticiper, le stade devra être arrosé souvent et longtemps, afin de permettre une utilisation optimale.
M. Germain nous informe qu’on ne joue pas au football en plein été.

Il ressort de ces échanges que les arguments majeurs retenus par la majorité en faveur d’une pelouse en synthétique sont ceux-ci :

  • Un entretien moins cher qu’une pelouse naturelle avec une consommation d’eau très largement inférieure.
  • Une utilisation plus fréquente du terrain, pour le football mais également les écoles et autres manifestations.
  • Un traçage qui ne sera plus à faire régulièrement.
  • Une promesse électorale à tenir.
  • Un financement de 70% par le département.

Nous maintenons notre avis pour un stade en pelouse naturelle et non synthétique car, indépendamment du coût dont on parle en fin de conseil municipal, l’aspect environnemental n’est pas du tout pris en compte. Nous pensons que c’est un mauvais choix pour l’avenir. Il est vrai que si ce terrain avait été réalisé lorsqu’il a été promis (il y a plus de 14 ans), nous n’en serions pas à ce niveau de réflexion. Mais à l’époque on ne parlait pas d’écologie ni de pollution comme aujourd’hui. Les temps changent et notre planète aussi…

Le risque sanitaire concernant les billes de plastique semble rassurant et ne plus être d’actualité à ce jour, mais on n’a pas encore assez de recul pour le connaître réellement. L’argument est donc en suspens. Nous prenons en compte l’étude de l’ ANSES qui ne le néglige pas, sans toutefois interdire son utilisation.
Néanmoins on peut se poser la question du devenir de ces billes, dont il faut régulièrement recharger le terrain (une à deux fois par an). Ces billes partent donc dans la nature, vont polluer les sols et finir dans les cours d’eau (et les nappes phréatiques ?). Où est l’écologie dans tout cela à un moment où une prise de conscience des dangers de l’utilisation du plastique pour l’avenir de la planète est en route et que l’on commence à l’interdire massivement?

D’autre part, l’aspect entretien du terrain nous semble fortement sous-évalué, car la saison de football se termine par des tournois jusqu’en Mai /Juin et l’école finit début juillet. Donc, l’utilisation de l’arrosage sera sans doute beaucoup plus fréquente et prolongée que ce que l’on nous dit. Cela pourra facilement être vérifiable. On ne se pose pas les mêmes questions d’arrosage pour les ronds points.

Et pour finir, le confort d’utilisation d’un terrain en pelouse naturelle nous paraît moins traumatisant pour les articulations et également plus hygiénique.

Nous pensons qu’il aurait été souhaitable que les Velauxiens soient consultés concernant cette réalisation. Comme pour la salle de spectacle et la mairie, on est bien loin de la consultation citoyenne qui est pourtant un thème récurrent pour certains élus actuels. Pourquoi ne la mettent-ils pas en place dès à présent puisqu’ils en ont la possibilité? On s’en souviendra le temps venu.

Ce vote ne concernant que le choix du fabricant et n’ayant pas participé au choix nous nous abstenons.

Ce vote a généré 5 abstentions et 4 voix contre.

6. Approbation des nouveaux statuts du Syndicat d’Aménagement du Bassin de l’Arc (SABA)

Nouveaux statuts du SABA pour mise en conformité avec la réglementation (le SABA va accompagner la mise en œuvre de la compétence GEMAPI « Gestion des Milieux Aquatiques et de Prévention du Risques », réunissant la métropole et la communauté d’agglomération Provence verte).

Il s’agit de voter :

  • L’approbation du projet de statuts du SABA.
  • la proposition de 2 membres du conseil municipal en tant que représentants au comité syndical (M. Jean-Luc ROUBY et Mme Béatrice MONTBLANC)
  • L’engagement d’une procédure de labellisation EPAGE (Etablissement Public d’Aménagement et de Gestion de l’Eau) auprès du Préfet coordonnateur du bassin Rhône Méditerranée Corse .

Nous votons POUR.

7. Demande de retrait de la commune de Velaux du Syndicat d’Aménagement du Bassin de l’Arc (SABA) et acceptation du retrait des autres communes membres

Fait suite à la question n°6. Nous votons pour :

  • Le retrait de la commune de Velaux du SABA.
  • L’autorisation de retrait des autres communes.
  • La confirmation qu’il n’y a pas d’actif ou passif à répartir entre les communes et le syndicat.

Nous votons POUR.

8. Procédure d’incorporation dans le domaine communal des Biens Vacants et sans Maitre – Loi d’avenir pour l’agriculture – Propriété ANAZEL

Il s’agit de récupérer des biens vacants afin de les incorporer dans la zone PAEN. Toutes recherches de propriétaires ayant été vaines.

Nous votons POUR.

9. Procédure d’incorporation dans le domaine communal des Biens Vacants et sans Maitre – Loi d’avenir pour l’agriculture – Propriété BARGIER

Il s’agit de récupérer des biens vacants afin de les incorporer dans la zone PAEN. Toutes recherches de propriétaires ayant été vaines.

Nous votons POUR

10. Procédure d’incorporation dans le domaine communal des Biens Vacants et sans Maitre – Loi d’avenir pour l’agriculture – Propriété D’ASCOLI

Il s’agit de récupérer des biens vacants afin de les incorporer dans la zone PAEN. Toutes recherches de propriétaires ayant été vaines.

Nous votons POUR.

11. Procédure d’incorporation dans le domaine communal des Biens Vacants et sans Maitre – Loi d’avenir pour l’agriculture – Propriété LAURENT

Il s’agit de récupérer des biens vacants afin de les incorporer dans la zone PAEN. Toutes recherches de propriétaires ayant été vaines.

Nous votons POUR.

12. Procédure d’incorporation dans le domaine communal des Biens Vacants et sans Maitre – Loi d’avenir pour l’agriculture – Propriété MARTIN

Il s’agit de récupérer des biens vacants afin de les incorporer dans la zone PAEN. Toutes recherches de propriétaires ayant été vaines.

Nous votons POUR.

13. Procédure d’incorporation dans le domaine communal des Biens Vacants et sans Maitre – Loi d’avenir pour l’agriculture – Propriété VILLECROZE

Il s’agit de récupérer des biens vacants afin de les incorporer dans la zone PAEN. Toutes recherches de propriétaires ayant été vaines.

Nous votons POUR.

14. Présentation du rapport annuel 2017 retraçant l’activité de la Métropole Aix-Marseille-Provence

Pas de vote, il s’agit d’une simple présentation.

15. Présentation du rapport annuel 2017 sur le prix et la qualité des services publics de l’eau potable et de l’assainissement de la Métropole Aix-Marseille-Provence

M. le Maire nous informe que, suite au transfert de compétences vers la Métropole, des coûts d’entretien tels que les bornes incendie, alors gérés par la commune pour 8 500€/an, sont aujourd’hui de 40 000€ sur 3 ans (soit 13 300€/an à présent).
Il y a donc eu une augmentation de plus de 5 000€ par an, juste parce que c’est la métropole qui a récupéré la compétence.

Pas de vote.

16. Présentation du rapport annuel 2017 sur le prix et la qualité du service de prévention et de gestion des déchets ménagers et assimilés de la métropole Aix-Marseille-Provence

Pas de vote.

17. Présentation des rapports annuels d’activité 2017 du délégataire des services publics de l’assainissement et de l’eau potable du Territoire du Pays Salonais

Pas de vote.

18. Présentation du rapport annuel d’activité 2017 de la SMA Vautubière, délégataire du service public de traitement des déchets ménagers et assimilés par enfouissement et stockage, pour le territoire du Pays Salonais

Pas de vote.

19. Décisions municipales

Il s’agit de 4 conventions visant à attribuer des locaux aux associations :

  •  Courir à Velaux
  •  CVF Volley Ball
  •  RVC Handball
  •  Amicale des donneurs de sang

Question de M. Marc PALLET :

« Nous venons de voter pour le choix de l’attribution de la réalisation du terrain synthétique pour le stade de football.

Nous aimerions connaître le détail :
– Du coût d’entretien annuel du terrain pour la commune.
– Du coût concernant le changement de cette pelouse lorsque son remplacement devra être envisagé et éventuellement la prise en charge du département sur cette opération.
– Du coût du recyclage des matières plastiques et du caoutchouc lorsqu’il faudra le remplacer. »

Réponse de Mr le maire, en complément de la question 4 :

  •  Le terrain de football mesure 8120 m2 et sa durée de vie est de 12 à 15 ans
  •  Son remplacement est estimé à 296 000,00€
  •  Le recyclage des déchets est de 6€/HT du m2 soit environ 48 000,00€
  •  Pour un total d’environ 344 000,00 €
  •  Le marquage est évalué à 3000,00 € an
  •  La recharge de billes (2mt/an) environ 1200,00€
  •  Arrosage 300,00€/an
  •  Achat tracteur (le tracteur est déjà acquis)
  •  L’entretien est évalué entre 5 000,00 € et 10 000,00 € maximum, alors qu’il est de 24 000,00€ aujourd’hui

A la question « qui financera ?« , M. le maire nous indique que ce sera l’équipe municipale qui sera chargée, lors de sa rénovation, de trouver les financements nécessaires.

Question de Mme Claire ADOULT :

« Nous pouvons constater que l’accès à la coopérative viticole est à présent bloqué. Nous souhaiterions savoir qui a réalisé cette opération tardive ? »

M. le Maire nous répond que les rochers ont été mis en place par le propriétaire, qui est l’Établissement  Public Foncier, suite aux évènements dramatiques.

Analyse : Vous sentez-vous suffisamment informés sur les moyens d’alerte de la population en cas de situation de crise à Velaux ?

Oui (7 %)
Non (93 %)

Voir le sondage terminé

Grâce à vos réponses lors du sondage, nous pouvons constater que les velauxiens manquent d’informations concernant les moyens disponibles en cas d’alerte, que ce soit dans la commune même ou aux alentours, notamment avec le site pétrochimique qui est aux abords de Velaux.

Toutes les catastrophes naturelles ou technologiques, les attentats ou mouvements populaires peuvent être qualifiées de situations de crise. Pourtant, les habitants ne sont pas préparés à ces cas, extrêmes il est vrai, mais dont personne n’est à l’abri. 

La simulation d’un attentat a été organisée au sein de la commune afin de confronter les acteurs de la sécurité à ce genre de situation. C’est une bonne chose, mais beaucoup de velauxiens se sont étonnés ou questionnés sur cet évènement. 

Pourquoi ne pas mettre en place des ressources indiquant les actions primaires à adopter en cas de crise ?                    

Ou encore proposer une formation aux velauxiens volontaires ?