L’été Velauxien des gens du voyage

Cave viticole de Velaux
Crédit photo : Velaux en Avant

Les touristes ne sont pas foule sur notre commune, mais pour les gens du voyage par contre, elle semble attractive, au vu du nombre de caravanes qui se sont installées sur le terrain qui jouxte l’ancienne cave viticole, promise à une prochaine démolition.
Pourtant, la commune s’est dotée d’une aire pour les gens du voyage, afin de se mettre en conformité avec la loi (conseil municipal du 26 février 2015 point 7, puis conseil municipal du 11 avril 2016 point 7 pour la somme de 75 068 € HT), et d’accueillir des caravanes dans les meilleures conditions.

aire accueil gens du voyage
Crédit photo : Velaux en Avant

Lors du conseil municipal du 1er juin 2017, nous avions émis des doutes quant à la pérennité d’une solution pour éviter que les gens du voyage ne s’installent n’importe où dans le village, et notamment sur la place des droits de l’homme. On nous avait répondu à l’époque que tout était sous contrôle et que la Métropole assurerait la gestion de ce problème.
Or, nous constatons qu’il n’en est rien, et que, bien que l’aire d’accueil soit vide, c’est bien sur un terrain qui n’est pas dévolu à cet effet que les gens du voyage se sont installés depuis quelques semaines déjà.
Pourquoi ?
Renseignements pris, l’aire d’accueil de Velaux étant « provisoire », les gens du voyage aurait le droit de ne pas l’utiliser. Le terrain de la coopérative, que nous pensions communal, ne l’est plus car il a été acheté par l’Etablissement Public Foncier. Ainsi, comme le Clos Félibre, il est devenu privé. Le propriétaire, (donc l’Etat qui a acheté le lieu avec nos impôts) a bien signalé les faits, et une procédure serait en cours pour les expulser, mais, l’été, les vacances et les délais font que les caravanes seront sans doute là pour quelques semaines encore.
Quelle solution avons-nous ? Faut-il couper l’eau et l’électricité comme cela a été fait dans une commune voisine? (La Provence, édition Salon du mercredi 18 juillet 2018, article disponible à la lecture sur le site La Provence) Nous ne pouvons en effet tolérer ce genre de comportement sur la commune, alors même qu’une aire est disponible et vide ! Cela devient du mépris pour les aménagements qui ont été réalisés avec de l’argent public, donc aux frais des contribuables. Les gens du voyage, s’ils veulent gagner notre respect et notre estime, doivent se conformer à la loi, et occuper les aires qui leur sont dédiées. Nous avons une pensée quand même pour les employés municipaux, qui doivent quant à eux « nettoyer » ce lieu régulièrement pour éviter des nuisances olfactives.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *