La crèche de la Bressarelle

Encore une fois nous nous interrogeons, interrogez-vous…
Nous avons déjà manifesté notre déception concernant le devenir de notre coopérative viticole qui, laissée à l’abandon, se retrouve aujourd’hui destinée à être remplacée par un projet de logements sociaux. C’est donc seulement la délivrance du permis de construire qui apportera un droit de regard sur l’édifice prévu.

Nous apprenons lors de la parution du dernier « Le Velauxien » d’Avril 2015 que le bâtiment qui accueille aujourd’hui la crèche Bressarelle va être vendu après évaluation des domaines.

Nous ne parlons donc plus d’un bâtiment vétuste, abandonné et inutilisé, mais plutôt d’un bâtiment qui représente la mémoire de Velaux et qui est toujours occupé.
Cette crèche a été l’école maternelle et communale de la plupart de nos aînés et reste la porte d’entrée du village ancien.

Aujourd’hui, cet édifice va disparaitre des biens communaux, mais pour quel avenir ? Sous prétexte de délocaliser la crèche au sein de l’école Jean Giono, la raison invoquée nous paraissant justifiée lors du dernier conseil municipal, nous ne pensions pas qu’une décision de vente de patrimoine était déjà envisagée.

Mais à présent que nous avons eu connaissance de ce projet, nous ne pouvons que le condamner, car ce bâtiment encore une fois représente notre passé.

Il peut très bien être utilisé par la commune pour y installer, soit des associations, soit des projets d’ordre touristique tel qu’un office du tourisme ou salle d’exposition, soit, et c’est ce qui amènerait de l’argent à la commune, faire du logement social loué par la mairie.
Nous tenons à insister sur le fait que, même si l’immeuble est vendu, il faudra empêcher la transformation extérieure des lieux afin qu’ils gardent leur aspect patrimonial. Mais pourra t-on alors y veiller ?
A l’heure où l’on retape un lavoir pratiquement détruit mais qui exprime cette volonté farouche de revaloriser le village et un désir profond de conserver la mémoire bâtie de notre commune, on n’hésite pas à vendre une maison remplie de souvenirs et qui est en parfait état, puisqu’elle héberge nos enfants depuis de nombreuses années.
On retape un ancien moulin (apprécié par toute la population lors de la manifestation 1514) mais on ne l’utilise pas. On organise des visites du site Roquepertuse mais l’endroit a été abandonné et détérioré depuis des années.

Il y a une incohérence entre les projets et les faits. Veut-on réellement développer le tourisme ? Encore faudrait-il qu’il y ait une volonté de conserver et de valoriser tout ce qui peut permettre à notre village de rester authentique, car bientôt rien ne subsistera de notre patrimoine, qui fait pourtant la fierté de tous les Velauxiens.

En conséquence, nous pensons qu’il est regrettable de devoir une fois de plus dénoncer une décision municipale qui va à l’encontre des préoccupations actuelles des habitants de la commune, que représente pourtant le conseil municipal.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *