Les 100 jours du consort

Il était une fois un flyer multicolore qui avait atterri dans nos boîtes aux lettres pendant la pandémie. Il nous promettait monts et merveilles et affichait crânement une ribambelle de mesures, fruits des ambitions personnelles de leurs auteurs.
Aujourd’hui pourtant, les fameux 100 jours sont passés, et rien n’a été fait. Et ce n’est pas le pseudo récapitulatif de soi-disant « actions » qui peuvent cacher le néant que nous avons à Velaux depuis les élections.
La poudre aux yeux s’est envolée et le constat est sans appel : ON NOUS A MENTI !
En voici la preuve :

Vie associative :
Nous cherchons encore les “outils numériques, type calendrier” promis, dont la teneur était très vague et imprécise d’ailleurs.
Pour l’instant, la seule action a été de démembrer la Maison des Associations (MDA) pour mettre à la place… ? Rien ! Y aura t-il un service des sports ? Mais alors comment seront gérées les associations non sportives ? Flou total.

Économie / emploi :
La “foire aux entreprises, artisans et commerçants de la commune” était en fait un évènement organisé par et pour leurs amis de la Fédération des entrepreneurs Salonais, groupe qui compte très peu de Velauxiens dans leurs rangs. Évènement qui n’a pas pu avoir lieu pour cause de COVID-19. Rappelons que cette Fédération occupe à titre pratiquement gratuit (50 €/mois) les 300m2 de locaux de la Bastide Lopez. La mairie se charge, avec nos impôts, d’en assumer les frais d’entretien, de réparations, etc.

Transition écologique :
Objectif 100% bio dans la restauration collective
Dans le tableau des menus de la cantine scolaire, on peut voir des logos dans chaque case, correspondant à une labellisation. Cependant, impossible de savoir quel élément du menu correspond à chaque label : qu’est-ce qui est bio, local, ou label rouge ? Tous les ingrédients sont-ils vraiment labellisés, comme le laisse sous-entendre la grille ? Tout cela est très flou et ne donne pas une image bien rigoureuse ni claire des objectifs réalisés ou pas. On ne sait pas ce qui est vraiment labellisé, car rien n’est précisé. Comme à l’habitude, on laisse croire que…
Menus du mois d’octobre
Menus du mois de novembre

Sécurité/prévention :
Allo mairie et Charte du Citoyen, requalification de la signalétique routière”.
Aucun signe de ces promesses dans le site de la mairie, ni sur nos routes d’ailleurs.

Transparence et maîtrise budgétaire :
Réaliser un diagnostic de l’état des finances et le communiquer en juillet”.
Après 3 conseils municipaux, nous n’avons toujours pas vu venir le moindre diagnostic en juillet. Il a bien été question du débat d’orientation budgétaire, auquel toutes les mairies sont assujetties chaque année. On nous parle donc dans Le Velauxien n°100 de septembre 2020 page 11, d’un “budget de transition, qu’elle (la majorité) va retravailler dans les semaines à venir.” Mr Marrel va “proposer des décisions modificatives nécessaires”.
On oublie donc le diagnostic et on se lance dans un budget prévisionnel.
Nous aurions vraiment aimé pouvoir réaliser l’audit que nous vous avions promis dans notre programme, mais hélas il va falloir nous contenter d’être très vigilants sur les choix budgétaires de la nouvelle majorité, car le premier couac de l’adjoint aux finances lors de la séance du conseil municipal du 24 juillet ne laisse présager rien de bon pour la future tenue du budget.

Politique intercommunale :
Les “assises de la mobilité” promises en concertations avec les communes voisines et la Métropole ? Aucun signe…

Espace Nova :
Aménager un lieu d’accueil, d’échanges d’apprentissage et de création”.
Une question se pose : s’agit-il de “l’espace B” dont on nous parle dans Le Velauxien n°100 de septembre 2020 page 7 ? Cette ouverture semble prévue pour janvier 2021, bien loin des promesses de campagne…
Rien n’est apparu pendant les 100 jours.

Entraide et solidarité :
Maintenir et renforcer tous les services proposés par le Centre Communal d’Action Sociale (CCAS)”.
Rien de nouveau, donc, mais la continuité de ce qui se faisait déjà auparavant. Mais les bénévoles ont à présent du mal à (re)-trouver leur place dans cette nouvelle équipe. De plus, cette proposition des 100 jours qui a été faite durant le COVID, n’a pas permis de lutter contre l’isolement de nos aînés. Échec là encore.

Écomobilité :
Matérialisation d’une voie cyclable Maison Médicale – 4 Tours”.
Bizarrement, cette promesse a vite évolué avant même la fin de la campagne pour devenir une promesse pour janvier 2021 !

Redynamisation de la place du village :
Relancer les travaux de la Place Caire et redéfinir le projet bar-restaurant en concertation avec les Velauxiens”.
Nous attendons encore cette fameuse concertation.
A aucun moment nous n’avons été sollicités pour donner notre avis sur ce projet.

Démocratie participative :
Les “conseils de quartiers” promis ne sont toujours pas créés et de la “délégation” missionnée pour s’en occuper vient à peine de voir le jour apparemment. Une réunion publique de « présentation » de la démarche se tiendra le jeudi 12 novembre, sur inscription obligatoire (dans la limites des places disponibles ?).
On est de nouveau bien loin des 100 jours promis !

Conclusion :
Il est clair à présent qu’aucune des promesses des 100 jours n’a été tenue, et que ce flyer coloré ne contenait que du vide.
Quel manque de respect envers les Velauxiens !
Alors que les listes en lice avaient pris en compte l’existence du COVID dans l’élaboration des programmes et dans leurs campagnes, cette majorité a fait comme si de rien n’était, sans s’en préoccuper à l’époque. Pourtant, cette excuse est mise en avant à présent pour expliquer le non respect des engagements pris envers les Velauxiens.
Voilà la preuve que la liste de la majorité n’est qu’une vitrine, et que ses élus, une fois en place ne pensent qu’à leur intérêt personnel, tout en se cachant derrière l’excuse de la pandémie pour ne pas exécuter leurs promesses.

Ces mensonges cachent-ils une incompétence associée à un manque de travail réel ?
Nous sommes en droit à présent de poser la question.

3 réflexions au sujet de « Les 100 jours du consort »

  1. Résumé très intéressant point par point .
    Pour ma part , je suis préoccupé par la vitesse excessive, sur les artères principales de Velaux , entre autre aux abords du collège et aux heures de sorties.
    Et pas que par des jeunes conducteurs.
    En tous cas merci pour votre papier , c’est clair net et précis.

  2. Oui, comme je n’ai pas voté poûr cette majorité, j’ai le droit de dire mon opinion. Et oui il ne fallait pas s’attendre à un changement pour 2 raisons principales
    – meme étiquette et 1 er adjoint du maire sortant, donc continuité dans ce qu’il ne se passait rien depuis 2 années a Velaux
    – comment un artiste musicien peut diriger cette commune. Je n’ai rien contre les artistes mais ce sont des … artistes …. sans pragmatisme, la tête dans les étoiles .

    Donc les 51 % de vaulauxiens qui ont voté pour notre maire n’ont qu’a S’en prendre à eux et accepter ce qui … ne se passe rien ….

    Bonnes 6 années à venir ….

    1. Bonjour,

      Merci pour votre commentaire, je voudrais juste apporter une précision importante: le maire actuel a été élu avec à peine 41% des suffrages, mais c’est le vote démocratique qui lui a permis de gagner, à la proportionnelle au 2e tour…
      60% des votes étaient contre lui, on est donc bien loin d’une majorité!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *