Plus en campagne, mais…

En septembre dernier, M. le maire décidait de ne plus ouvrir de tribune à son association « Velaux d’Abord », afin de ne pas entamer « des polémiques » en période pré-électorale, et d’éviter des discussions qu’il a lui-même qualifiées de « stériles ». Il était alors de bon ton de jouer les grands seigneurs, en abandonnant l’un de ses nombreux moyens d’expression, tellement persuadé d’une rapide victoire au 1er tour.

Bizarrement, l’édito de cette association refait surface dans le Velauxien d’avril 2020.
L’association Velaux d’Abord avait été créée par les élus de la liste de M. Maggi. Est-elle encore bien fondée, alors même qu’elle est sensée être composée des élus de la majorité (qui s’opposent entre eux aux élections ), pour soutenir un candidat qui ne se représente même plus ?

Les élections ne sont pas closes à Velaux, alors pourquoi ce besoin de répéter les arguments du Velauxien dans cette tribune ? Pour des besoins de reconnaissance ? Pour mettre davantage encore son poulain en valeur ?

Nous constatons que la majorité est inquiète. Elle veut à tout prix mobiliser toutes les armes à sa disposition pour attaquer ses adversaires.

Dans ces conditions, nous pouvons reprendre notre rôle et dénoncer les faits qui nous semblent anormaux.

Petit rappel

Pendant cette période électorale, certaines règles ont été plus ou moins respectées. Chacun a fait sa campagne avec les moyens et supports dont il disposait, et le premier tour s’est bien déroulé le jour prévu, avec très peu de protections malgré le risque de pandémie.

Cependant, malgré tous les avantages et les ressources liées à leur position d’équipe appartenant à une majorité installée depuis 44 ans dans la ville (supports financiers, matériels ou relationnels), le résultat de ce scrutin (avec seulement 48% de votants) n’a pas permis à l’équipe du Maire de l’emporter au premier tour. Les alliances douteuses, les promesses, et l’arrogance de certains soutiens n’ont pas convaincu les velauxiens.

S’en est suivi une période de doute et d’inquiétude face un virus qui sème le désastre sur notre planète.

Le gouvernement a alors décidé de repousser le deuxième tour des élections à une date ultérieure, qui reste à ce jour indéfinie. L’impact immédiat a été de suspendre la campagne électorale d’entre deux tours, ce qui était sensé stopper la propagande (NDLR : terme réglementaire, utilisé dans les textes et désignant le fait de faire campagne) de chaque liste.

Mais, lorsque au démarrage du confinement nous avons posé des questions d’ordre sanitaire au maire, il n’a pas donné de réponse, arguant que nos questions étaient d’ordre politique, et que le moment était mal venu… Stratagème politicien bien rôdé pour éviter de répondre.

Ci-joint le message, reçu le 20 mars :

Bonjour Mme Adoult,
Nous sommes dans une situation de crise, en effectif très réduit, nous ne pouvons gérer que l’urgence, ce qui ne nous permet pas de répondre aux sollicitations « politiques » de chaque groupe.
Nous avons prévu une réunion en petit groupe avec les élus afin de donner les informations essentielles, nous ne sommes pas en capacité de répondre aux sollicitations individuelles.
Un communiqué de presse du collectif de médecins sortira dans la matinée.

Cordialement,
Jean-Pierre MAGGI

Pourtant, cette même majorité prône le dialogue avec tous dans son programme électoral !

Par la suite, nous apprenions par les médias externes, qu’une cellule de crise avait été formée, pour gérer la pandémie sur la commune.
Curieusement, cette cellule de crise n’était pas composée des membres de l’officiel « Plan Communal de Sauvegarde », mais d’élus choisis par M. le maire : M. Guérin, Mme Morvan, M. Germain, M. Ballestrieri et Mme Pastré.

Alors, cette cellule aurait-elle été créée dans un but précis, non pas uniquement pour gérer la crise, mais pour déléguer les pouvoirs du maire à l’adjoint à la culture, tête de l’une des listes de la majorité ? C’est la conclusion que nous pouvons avoir, puisque c’est exactement ce qui s’est passé, quelques jours plus tard, avec la publication le 19 mars d’un arrêté du maire, délégant ses pouvoirs sans limite à son héritier. Arrêté publié en catimini en mairie, sans autre information, sans faire de vague ni d’annonce via les autres moyens de communication de la maire (site internet, réseaux sociaux etc), alors que toute la majorité sait bien occuper l’espace quand elle le veut. Etant confinés et ne pouvant donc nous rendre en mairie puisque ce n’est pas un motif légitime de sortie, nous n’avons eu vent de cet arrêté que bien après que le maire lui-même a dû l’abroger, du fait que l’arrêté ne respectait pas les  dispositions de l’article L. 2122-17 du Code Général des Collectivités Territoriales.

Au delà de l’aspect illégal de la manoeuvre, cela démontre bien l’état d’esprit de ce candidat qui ne ressent nullement le besoin d’informer qu’il vient d’être nommé en charge de la commune alors qu’il prône la « démocratie participative » dans son programme. Tout comme son mentor, il doit apprendre le sens de la transparence publique qui fait tant défaut à la politique Velauxienne. Nous remercions les Velauxiens attentifs qui s’insurgent à juste titre d’une si grossière démonstration de copinage.

 

Nous avons dénoncé ces pratiques illégales dès que nous en avons eu connaissance et M. le Maire, dans un post sur Facebook le 4 avril a donc annoncé qu’il avait l’intention de finir son mandat.
De qui se moque t-on, si ce n’est des Velauxiens qui croient aux principes de la démocratie participative française ? Mais à Velaux, on rechigne à les appliquer quand cela n’arrange pas la majorité. Dans l’ombre, elle place ses pions et détourne l’attention sur ses actions, afin de tenter d’installer un nouveau maire, sans élections, sans respecter la loi.

Ne nous laissons pas endormir par une majorité qui joue de son pouvoir actuel et n’est pas transparente dans la communication. Les informations données aux velauxiens sur le site de la commune sont génériques, et n’informent pas sur la situation actuelle de la gestion de la commune. Elles ne disent rien non plus sur le suivi journalier de la situation sanitaire.
La majorité se donne le beau rôle, car elle se met en valeur en cette période troublée. Pourtant, c’est bien l’ensemble du tissu associatif, citoyen et professionnel qui œuvre pour lutter contre ce virusLa majorité ne fait que remplir son rôle et ses obligations.

Quelle situation aujourd’hui ?

Le contexte politique est tendu. L’accalmie est raisonnable en temps de crise, mais il y aura un « après » virus. Il faudra tôt ou tard revenir à la réalité des choses et avoir une vision saine de ce qui se sera passé pendant cette crise. Arrêtons de jouer avec l’avenir de notre commune, et de faire passer l’opposition pour de méchants personnages ! Les Velauxiens ne doivent pas être naïfs, car on voit bien que même en temps de crise rien ne change dans notre mairie, tout est opaque et caché.

En tant qu’opposition, nous restons vigilants malgré la trêve, car nous ne pouvons pas avoir confiance dans cette majorité qui ne pense plus qu’à prendre le pouvoir par tous les moyens !
Nous allons vous informer sur ce qui se passe réellement à la mairie, notamment au travers de notre newsletter, de notre site et des réseaux sociaux car c’est là notre rôle de contre-pouvoir. Nous allons également publier la mise à jour des panneaux d’information de la mairie situés à l’extérieur du bâtiment, afin de permettre aux Velauxiens d’être informés des avis, annonces ou arrêtés. Nous savons maintenant que même en cette période de confinement, il faut éviter les (mauvaises) surprises concernant les décisions prises par notre Maire. Le site de la mairie (pourtant refait à neuf il y a à peine quelques mois) ne communiquant évidemment pas sur ces éléments pourtant importants pour les administrés !

Il nous a paru nécessaire d’apporter de vrais éclaircissements sur la situation municipale actuelle vis-à-vis de tous les administrés.

Dans cette période difficile, imprévisible, nous souhaitons beaucoup de courage à tous ceux qui sont malades et à tous ceux et qui combattent ce virus.
Le combat n’est pas fini et notre équipe continue à être présente pour les Velauxiens, en toute honnêteté et transparence.

9 réflexions au sujet de « Plus en campagne, mais… »

  1. Franchement on comprend le dégoût des gens pour la politique même dans un village comme le nôtre toute le monde détruit son voisin comment un simple citoyen peut respecter son voisin quand on voit que les candidats qui veulent prendre la citadelle de Velaux s’entretuent sur les réseaux votre fils qui assassine une candidate dont vous avez du approché pour négocier le 2 eme tour je pense quel image pour les villages voisins ou les nouveaux arrivants sur Velaux rangez votre orgueil et pensez à nous et à notre santé et à notre bien vivre

    1. Bonjour,
      Notre but n’est pas de « détruire », mais d’informer les habitants de Velaux des pratiques illégales de la majorité en place. Cette majorité ne pense justement pas à votre santé, pendant cette période de crise, mais à continuer la campagne et à mettre en place un candidat sans élections !
      Je n’ai pas d’orgueil mal placé, contrairement à certains, et je ne veux que le meilleur pour Velaux, ce qui ne semble pas être le cas à présent !

  2. Ça y est c’est reparti velaux en clochemerde arrêtez de nous prendre la tête avec votre politique de l’autruche trouvez vous normal d’avoir délaissé vos élèves oui mon fils vous a comme prof pendant plusieurs semaines pas de cours anglais c’est vrai votre carrière politique est plus importante que l’éducation de nos enfants et maintenant vous osez dire que vos élèves vous manques ça c’est de l’honnêteté

    1. Bonjour,
      Merci pour votre commentaire.Je ne comprends pas votre réflexion sur l’absence de cours pendant « plusieurs semaines » !
      J’ai mis des exercices, des cours et du travail dès le début du confinement et je continue à le faire, via Pronote et Quizinière.
      Je suis désolée que votre fils n’ait pas trouvé le travail et n’ait pas pu le faire. Je vous invite à aller sur Pronote et à consulter les messages que j’ai envoyé aux parents et aux élèves, ainsi que les cours et le travail que je leur ait donné.
      Par contre, je vous invite à me contacter directement, sur Pronote, ou même par téléphone, comme je l’ai fait avec de nombreux parents ou élèves, afin d’éclaircir cette situation.
      Bien cordialement,
      Claire Adoult

  3. Bonjour,
    Merci de nous éclairer à travers cette publication sur les pratiques plutôt douteuses, voire illégales, de la mairie et plus précisément de certains élus et de monsieur le maire lui-même.
    Je tiens à préciser que les attaques dont vous faites l’objet ne sont pas fondées.
    Les membres de votre équipe s’investissent pleinement et bénévolement au travers de différentes actions comme par exemple la fabrication et la distribution gratuite de masques au moulin Donnier, pour la santé et le bien-être des velauxiens.
    Une équipe qui s’investit avant tout humainement en cette période de crise sanitaire.
    Je tiens à vous remercier personnellement pour tout ce que vous faites pour les velauxiens, et ce que j’apprécie d’autant plus c’est que vous le faites dans la discrétion et en toute humilité. Ce qui me prouve que vous faites passer l’intérêt des velauxiens avant le vôtre ; et c’est tout à votre honneur.
    Un grand bravo et merci à vous et à toute votre équipe.

  4. Juste 1 mot « Bravo »
    Bravo à vous qui vous impliquez en cette période de crise, mais bravo également à toute votre équipe… Continuez dans votre investissement, vous êtes sur le bon chemin et laisser sur le bas côté les mauvaises langues qui, quoi qu’il en soit, rien ne pourra les faire taire.., et continuront à se cacher derrière le masque peur être fabriquer par vos petites mains qui vous soutiennent derrière leur machine à coudre bénévolement. Peut être même auront elles récupérer leur protection au moulin en toute discrétion…
    Encore bravo.
    Les Velauxiens peuvent être fier de ce que vous faites. Mesdames, messieurs les bénévoles… MERCI !

  5. Et pourquoi encore comme pour le marché de Noël de faire encore un truc de votre côté la solitarité c’est tous ensemble après c’est vrai que ce n’était pas votre slogan de campagne dommage de vous exiler au moulin Donnier

    1. Bonjour,
      Merci pour votre message.En cette période où la solidarité est cruciale, nous avons voulu apporter notre contribution à l’effort velauxien. Nous ne voulions pas rester passifs pendant cette période, et nous avons voulu aider les velauxiens. Mais les règles sanitaires sont strictes et nous devons les respecter.
      Malheureusement, lorsque nous demandons des locaux à la mairie, on refuse de nous en mettre à disposition. Nous n’avons pas le droit non plus d’organiser des évènements sur des lieux publics.
      Nous n’avions pas d’autre choix, en cette période de confinement, que d’utiliser le seul lieu qui nous accueille chaleureusement pour installer notre atelier couture. Cet atelier est ouvert à tous, et beaucoup de velauxiens sont venus proposer leur aide en tout genre. Nous distribuons les masques gratuitement à tous les habitants de Velaux, sans autre condition. Nous avons d’ailleurs sollicité la mairie pour récupérer du tissu, mais on nous l’a refusé.
      Nous essayons de faire, et faire au mieux, pour le bien de tous les Velauxiens, avec les moyens dont nous disposons.
      N’hésitez pas à passer nous voir au Moulin pour en discuter plus précisément, et aussi afin de récupérer votre masque en tissu, pourquoi pas ?

  6. Bonjour,
    La pandémie ne doit pas être utilisée de cette manière . Il est temps que la commune passe dans les mains d une nouvelle équipe . On croit au changement. Merci pour votre éclairage. Cdlt Nicolas

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *