Réunion publique du 25 janvier 2020

Samedi 25 janvier 2020, Claire ADOULT et l’association Velaux en Avant ont organisé une nouvelle réunion publique afin de présenter la suite de leur programme pour les municipales 2020.

Nos engagements sont clairs et nous prônons la transparence de la vie publique.

Comme nous avions déjà pu le faire pour notre précédente réunion publique du 28 novembre 2019, nous appliquons à nouveau nos principes, en publiant ci-dessous une transcription intégrale des discours de la soirée.

Nous vous souhaitons une bonne lecture, et vous donnons rendez-vous le samedi 7 mars 2020 pour notre prochaine réunion publique, lors de laquelle nous dévoilerons la totalité de l’équipe ainsi qu’une synthèse du programme.

Stéphane VIGNE

J’espère que tout le monde est confortablement installé !

Bonsoir à toutes et bonsoir à tous,

Tout d’abord je me présente à celles et à ceux qui ne me connaîtraient pas : Je suis Stéphane VIGNE, j’ai 47 ans, je suis marié et père de 2 enfants et nous habitons la commune de Velaux depuis un peu plus de 2 ans maintenant.

En un mot, si j’ai rejoint Claire ADOULT et toute l’équipe de Velaux en Avant, c’est parce que c’était comme une évidence. En effet, j’ai rapidement constaté que leurs priorités correspondent en tout point à l’idée que je me fais de la vie dans un environnement mi-urbain mi-rural comme Velaux, et j’ai souhaité y apporter ma contribution avec un regard neuf en tant que nouvel arrivant.

Dans moins de 2 mois, vous allez devoir faire un choix crucial pour vous d’abord, vos familles et plus globalement pour votre commune. Le 25 novembre dernier, nous vous avons présenté les premiers résultats de nos nombreux échanges qui nous ont permis de vous éclairer sur des thèmes comme la jeunesse, les déplacements intra-muros avec par exemple l’accroissement du réseau de pistes cyclables, la qualité de la nutrition dans nos cantines et bien d’autres sujets qui donneront lieu à des actions concrètes.

Aujourd’hui, nous vous proposons d’aller encore plus loin, encore plus haut, avec des thématiques qui vous concernent au quotidien et qui seront exposées par des personnes qui vivent ces sujets pleinement avec une vraie expertise.

Mais pour l’heure, je vous demande d’accueillir notre tête de liste Madame Claire ADOULT.

Claire ADOULT

Bonsoir et bienvenue à cette nouvelle réunion publique de notre équipe.

Je voudrais tout d’abord vous souhaiter à tous une excellente année 2020, année qui va sans nul doute être celle du renouveau et du changement à Velaux.

Lors de la dernière réunion, je me suis présentée, et je souhaite ce soir vous parler à nouveau de qui je suis, car certains ce soir ne me connaissent pas et ceux qui étaient là la dernière fois, ou qui me connaissent, ne m’en voudront pas.
Je suis professeur d’anglais depuis de nombreuses années, et actuellement en poste au collège Roquepertuse.
Je suis avant tout velauxienne depuis toujours, profondément attachée à mon village. Mes parents étaient velauxiens, de même que mes grands-parents et leurs ancêtres avant eux. J’ai donc toujours eu un profond attachement à ma ville, car c’est ici que se trouvent mes racines, et elles sont profondes.

Lorsque nous avons eu la tristesse d’apprendre, il y a quelques jours, le départ de Daniel DONNIER, j’ai eu beaucoup de peine, car j’ai vu l’une des dernières figures de Velaux s’en aller. M. DONNIER était un l’un des derniers ancien paysan Velauxien. Je suis fière d’utiliser ce terme de paysan, car il est noble, il représente un mode de vie proche de la terre, lié à la terre et je suis moi-même issue d’une famille de paysans. M. DONNIER était un contemporain de mon père, ils ont grandi ensemble au village, ils se connaissaient depuis toujours. Ce sont eux qui ont transmis à nous, leurs enfants, non seulement l’amour de la terre, mais l’amour du village où ils sont nés. Alors merci à vous, nos anciens, de nous avoir donné ce cadeau immense, de nous avoir permis de vivre à Velaux, et de pouvoir y rester. C’est pourquoi ce soir, je souhaite commencer cette réunion par rendre hommage aux paysans de Velaux, à ceux d’hier mais aussi à ceux d’aujourd’hui, ceux qui travaillent sans relâche la terre de Velaux; car Velaux ne serait pas ce qu’il est aujourd’hui sans eux. Merci à eux !

Ce passé, et cet attachement pour Velaux ont été les éléments qui m’ont motivée à me lancer à la tête d’une liste pour les municipales.

Mais parce que je suis avant tout velauxienne, j’ai voulu une liste nouvelle, citoyenne, sans attache politique, ni mouvance de quelque sorte que ce soit.

Cette équipe, nous l’avons, Marc PALLET et moi-même, composée d’hommes et de femmes motivés, réellement engagés pour leur commune. Nous sommes différents, car nous ne venons pas du monde politique, nous n’avons jamais fait partie de la majorité et du système qui a duré pendant de trop nombreuses années. Nous sommes avant tout des habitants de Velaux, qui vivons au quotidien dans ce village, et nous voulons uniquement le meilleur pour notre commune.

Car certains essaient de vous faire croire qu’ils sont neufs, alors que ce sont les mêmes qui vous gouvernent depuis des années. Certains essaient aussi de vous faire croire qu’ils sont vertueux, alors qu’ils ont adhéré et approuvé le système en place depuis des années. Mais je sais que vous, les velauxiens, n’êtes pas dupes de leurs manœuvres, et que vous avez bien compris qu’on essaie de vous faire avaler de couleuvres.

La seule liste sans aucun lien avec ce système qui n’a que trop duré, est la nôtre. Nous seuls pouvons vous dire avec sincérité que nous voulons apporter un vent de renouveau sur Velaux, une autre manière de concevoir la gestion communale. Une gestion saine et transparente des finances de la ville.
La probité, l’éthique et le dialogue avec les habitants sont des choses qui nous paraissent tellement évidentes en tant que citoyens, que nous sommes surpris que les élus de la majorité soient obligés de le mentionner à présent, alors qu’ils sont en place depuis des années, et que ça n’a jamais été leur priorité auparavant.

Car ce que nous avons vu pendant ces dernières années en tant que conseillers municipaux d’opposition est affligeant.
De la même manière, on a l’impression depuis quelques mois, que cette majorité précipite et multiplie les projets, un peu n’importe comment, dans la hâte de la campagne pour les municipales.
Il faudrait être bien naïfs pour croire que ces stratagèmes électoraux peuvent encore fonctionner auprès de vous, les velauxiens.

Notre équipe peut faire ce que les autres ne veulent pas ; nous pouvons mettre en place des actions qui n’ont pas été mises en place jusqu’à présent. Nous voulons prendre en compte tous les quartiers de Velaux, sans exception, même les plus éloignés, pour que certains ne se sentent pas les oubliés de la commune, car l’éclairage, les voiries, les décharges sauvages, la sécurité, sont des problèmes que la mairie doit prendre en compte, partout sur son territoire.
La tâche est importante, mais j’ai avec moi des personnes compétentes, et ensemble, avec vous, nous allons changer Velaux !

Notre programme est vaste, mais il est avant tout destiné à garantir le bien-être et le bien-vivre à Velaux. Nous avons voulu prendre le temps de développer avec vous chaque thématique et les enjeux pour notre commune.

C’est pour cela que lors de la dernière réunion, au mois de novembre, nous avions abordé les thèmes de la mobilité, de la restauration et de la jeunesse.
Nous avions notamment proposé :

  • D’aider toutes les familles de Velaux, grâce à la mise en place de l’étude après l’école, des transports à la demande, de pédibus, de l’accès facilité aux activités périscolaires. Nous devrons aussi protéger nos écoles, en ne permettant aucune fermeture de classe, car il en est du bien-être de nos enfants.
  • De rendre Velaux aux velauxiens, en créant un réseau de vraies pistes cyclables, en améliorant la sécurité, en créant des parkings-relais, en réhabilitant les parcs de la ville, en travaillant de concert avec toutes les associations, en créant du lien entre les habitants,
  • De protéger Velaux et ses espaces naturels, en valorisant ses forêts, son patrimoine, en plantant des végétaux, des arbres (notamment un arbre à chaque naissance d’un velauxien), en développant son Plan d’aménagement des espaces naturels (PAEN).
  • Nous vous proposons d’instaurer la transparence dans les contacts avec les velauxiens, en vous faisant participer aux nouveaux grands projets, en allant régulièrement à la rencontre de tous dans tous les quartiers.
  • Nous vous proposons de rendre Velaux plus attractif pour les touristes et les entreprises, en valorisant les commerces de proximité, en aidant nos agriculteurs, en proposant une pépinière d’entreprises, en améliorant le numérique pour tous. Et en rénovant et en valorisant notre patrimoine.
  • Nous vous proposons d’aider nos jeunes à se sentir bien à Velaux, en créant une Maison des jeunes, un conseil des jeunes, un nouveau vrai skatepark, en proposant des évènements culturels adaptés. Il faut aussi améliorer les moyens de transports en commun. Nos jeunes doivent pouvoir se déplacer, d’abord dans Velaux en toute sécurité, à pied ou à vélo, ce qui n’est pas le cas aujourd’hui. Combien de parents ont peur de laisser leur enfant rentrer seul du collège ? Ensuite ils doivent pouvoir se déplacer pour aller au lycée dans de bonnes conditions, que ce soit à Vitrolles, Aix ou ailleurs.

Depuis 5 ans, nous avons rencontré les velauxiens, avec lesquels nous avons échangé, discuté, et partagé des idées. Comme vous, nous voulons le meilleur pour notre ville. Comme vous, nous voulons garder notre qualité de vie, notre tranquillité. Nous vivons tous à Velaux, il faut que Velaux vive, mais vive bien !

Notre objectif, en tant qu’élus, sera également de faire entrer Velaux dans le 21ᵉ  siècle tout en valorisant son passé. Car les deux sont liés : nous ne devons pas occulter le passé, mais nous devons nous tourner résolument vers l’avenir.
Les nouvelles technologies (fibre, internet, solaire…) doivent être développées, maîtrisées, disponibles pour le plus grand nombre, afin de mieux vivre dans notre ville. Les services municipaux seront modernisés, mais nous ne négligerons jamais ce qui fait le lien avec les habitants. Personne ne sera laissé pour compte, il n’y aura pas de fracture numérique pour les habitants de Velaux.
Dans cet esprit d’accessibilité, il sera toujours possible de rencontrer votre équipe municipale et votre maire, sans devoir prendre un rendez-vous des mois à l’avance !
C’est ça être proche de ses concitoyens.

Cela fait trop longtemps maintenant que Velaux est maintenu dans un train-train réconfortant mais sclérosant. La ville est restée coincée dans le passé, et n’a pas su évoluer pour assurer le bien-être de ses habitants. Aussi, à présent, nous pensons qu’il est grand temps de réagir, bouger, changer, améliorer les choses.

Alors, je vous le dis : vous pouvez nous faire confiance pour l’avenir de Velaux.

Nous sommes velauxiens, nous aimons Velaux, et nous ferons de notre ville un lieu vivant et agréable, nous serons les garants de ce bien-être et de cette qualité qui doit faire de Velaux une ville où il fait bon vivre.

Merci à vous tous, à nos adhérents, si précieux, et à tous les velauxiens, pour votre soutien, votre confiance et vos témoignages de sympathie à notre égard.

Et je n’ai plus que ces mots à dire pour conclure : et si on changeait ?

Merci

Marc PALLET
Habitat – Agriculture

Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs, bonjour.

Je m’appelle Marc PALLET et je suis actuellement élu d’opposition avec Madame Claire ADOULT.

Je vais évoquer à présent l’un des points les plus sensibles, celui de l’habitat social.

Animateur : Pourquoi est-ce un sujet sensible pour les velauxiens ?

Parce que d’un côté nous sommes soumis à une loi votée en 2000, qui contraint toutes les communes à construire 25% de logements sociaux avant 2026, et d’un autre côté nous, habitants, souhaitons voir notre cadre de vie s’améliorer.
Seulement voilà, voyant que les Maires n’étaient pas très actifs, ce déficit en logement a été sanctionné par l’État en 2014.
La principale conséquence pour nous, velauxiens, est une amende d’environ 200 000 € chaque année.

En effet, sur les 650 logements sociaux qui restent à réaliser à Velaux avant 2026, seulement 50 sont sortis de terre. Pourtant, la majorité actuelle s’était engagée à en réaliser plus de la moitié avant 2020. Mais cela n’a pas été fait.

C’est hélas le résultat de 20 années d’une gestion contestable de l’urbanisme ou les priorités étaient ailleurs, comme la construction de la mairie ou de la salle de spectacle.

Il y a urgence à trouver un compromis entre l’intégration de nouveaux logements dans notre paysage, palier aux amendes élevées, mais en même temps faire en sorte que notre cadre de vie n’en subisse pas de conséquences néfastes.

Nous avons plusieurs propositions.

Animateur : Pourquoi avoir choisi de mener une VRAIE réflexion plutôt que d’aller chercher des projets pré-conçus !?

C’est parce que tout grand projet doit intégrer l’avis des citoyens et contrairement à ce qui se fait actuellement, nous vous soumettrons ces projets.

Animateur : Quels sont-ils sachant que 650 logements sociaux c’est quelque chose d’irréalisable sans dommages collatéraux, quand on nous demande à la fois de protéger les zones agricoles, la flore, la faune et d’intégrer d’autres contraintes spécifiques à chaque lieu tel que l’innondabilité ?

Rassurez-vous. On ne va pas rattraper le temps perdu à cause de choix d’investissements discutables, non prioritaires et surtout démesurés faits par la majorité.

Rassurez-vous. Contrairement aux rumeurs que certains font courir, devenir élu ne nous permettra pas de modifier le PAEN (Périmètres de protection et de mise en valeur des espaces agricoles et naturels périurbains) dans le but de rendre constructible des terres agricoles.
En effet, cette zone de protection a été verrouillée dans le Plan Local d’Urbanisme (PLU) de la commune.

Donc en effet quelles sont ces propositions ?
Tout d’abord :

  • Nous redimensionnerons au mieux les projets au centre du village afin de prendre en compte la saturation des voies communales et l’intégration des risques naturels.
  • Nous rénoverons en priorité l’immobilier communal, parfois insalubre, pour le réhabiliter en logements, en commerces, en salles de réunion pour les associations et même en location pour des manifestations privées. L’ancien cinéma, ou l’ancienne coop pour les plus jeunes, située en face de l’église, offre beaucoup de possibilités et en est un très bon exemple.
  • Nous protègerons la forêt et les espaces verts communaux, en refusant tout projet pouvant détruire nos pôles verts urbains et nous encouragerons les propriétaires à respecter les obligations de débroussaillement, indispensables pour éviter les feux de forêt.
  • Nous initierons un projet immobilier sur le terrain où était prévu le lycée, propriété de la commune. Il aura l’avantage de reprendre les études déjà faites, qui autorisent la construction sur 3 ha. Et, ce qui est encore plus important pour nous, velauxiens, il ne densifiera pas le village en terme de circulation. Il sera également dans la continuité du projet de passerelle sur l’Arc et de covoiturage initialement prévues, jamais réalisées, et que nous finaliserons en collaboration avec les communes voisines.
  • Nous valoriserons et nous exploiterons notre patrimoine afin de générer des revenus qui aideront à compenser les baisses de subventions et d’impôts qui alimentent de moins en moins les caisses de la commune. Il faut utiliser ce patrimoine du mieux possible, plutôt que de le louer à bas prix ou le vendre au rabais comme cela se fait actuellement.
  • Nous créerons également du logement touristique, pour bonifier l’économie commerçante du village et commencer enfin à développer le tourisme itinérant, ou tout simplement accueillir des clubs sportifs.

Animateur : Tout ça c’est très bien, mais on bâtit, on construit sur une terre dont on sait que les ressources sont limitées. Peux-tu nous expliquer comment nous allons le faire en respectant une vraie politique de développement durable ?

Oui, et ça rejoint un nouvel état d’esprit, auquel nous adhérons profondément, qui prône le retour à des modes de fonctionnement respectueux de l’environnement et de la nature.
Nous subissons depuis quelques années des changements climatiques, et nous devons adopter au niveau communal un changement de mode de consommation et même de façon de vivre.

Nous serons très attentifs à préserver et à mettre en place toutes les mesures nécessaires pour faire entrer Velaux dans l’ère de la gestion raisonnée et respectueuse de notre planète. Pour cela, nous choisirons de préférence les projets de construction

  • Qui favoriseront la production de logements économes en utilisant les énergies renouvelables
  • Qui permettront des déplacements doux en laissant la voiture aux parkings extérieurs et en développant les transports en commun
  • Qui respecteront les espaces naturels
  • Et pour finir qui amélioreront la gestion des déchets et la récupération des eaux de pluie.

Aujourd’hui, ce type de quartier existe pas loin de chez nous, à Coudoux par exemple (Grand Coudoux), un autre est en train de se faire à Ventabren (L’héritière) et nous avons pu en visiter un à Volonne près de Sisteron. Ils se définissent sous la forme d’un label d’écoquartier.

L’objectif de cette démarche est également d’entraîner l’ensemble du village dans une dynamique de développement durable et de la généralisation des bonnes pratiques à toute la ville !

Nous nous investirons dans ce combat pour garder le plus longtemps la maîtrise de notre urbanisme et l’attribution des logements aux velauxiens, en attendant qu’un jour peut-être l’état révise cette loi indigeste, irréaliste et néfaste pour notre village.

Tout ce que je viens d’énumérer n’a jamais été réalisé à Velaux jusqu’à présent.

Vous, les citoyens, comme je l’ai dit précédemment, prendrez part aux décisions, mais en aucun cas nous ne rentrerons dans un processus d’urgence qui pourrait mettre en péril notre village. Tous les projets seront mûrement réfléchis en termes de budget et de dimensionnement.

Animateur : Peux-tu nous indiquer comment s’articule notre projet autour de l’Agriculture ?

Aujourd’hui, alors que le PAEN (Périmètre de protection et de mise en valeur des espaces agricoles et naturels périurbains) est en place depuis 2011, on veut développer des projets liés à l’agriculture, alors qu’il y a des urgences à traiter en priorité. Avant de promettre l’arrivée de nouveaux agriculteurs, il nous paraît nécessaire d’aider ceux en place. Nous les avons rencontrés, et ils nous ont fait part de leurs préoccupations.

Tout d’abord un constat :
L’arrêté du 4 mai 2017 du ministère de l’agriculture et de l’environnement concernant la protection de milieux naturels, leur impose de mettre en place des moyens pour traiter les eaux usées, sans obligation de créer une station de lavage. A ce jour, aucun agriculteur n’en possède une, pour des raisons financières mais également urbanistique.

Cependant, ils ont une obligation de résultats, celle de protéger le milieu naturel des pollutions phytosanitaires.
Donc, dans l’esprit de participer à une politique agricole dynamique, nous créerons une station de lavage communale, mais plus encore, pour le bénéfice de tous les velauxiens elle sera également une station de compostage écologique.

Car nous envisageons également plus tard de mettre en place une micro plate-forme de compostage, pour la gestion de proximité des petites quantités de déchets. Cette station sera bien évidemment accessible aux citoyens, et le tout sera intégré dans un projet englobant des jardins communaux, en partenariat avec les exploitants agricoles locaux. Cela permettra de limiter les déplacements vers les déchèteries métropolitaines (par la CD20), mais également d’éviter les dépôts sauvages sur la commune.
On ne peut pas promouvoir la création d’espaces verts et de développement agricole, sans anticiper la gestion des déchets verts.

Ensuite, nous valoriserons le travail de l’ensemble des producteurs de Velaux, en les sollicitant pour fournir les matières premières aux cantines municipales, car nos enfants, nos anciens, doivent manger en priorité bio et local.
Nous les aiderons également dans la communication, l’évènementiel, en améliorant leur visibilité.

Bien sûr, les commerçants et les entreprises ne seront pas oubliés dans cette démarche, car elle sera globale.

Voilà donc nos propositions dans ce domaine, ce sont des propositions simples, faciles à mettre en place mais qui sont devenues urgentes si Velaux veut avoir une image verte et dynamique.

Je vous remercie pour votre attention.

Fernand BENARD
Associations sportives

Bonsoir, Mesdames, Messieurs,

Votre présence ce soir montre l’intérêt que vous portez à notre vie locale. Je vous en remercie très sincèrement,

Fernand BENARD. Je suis Responsable de Division de la Comptabilité à la DGA Mobilité au sein de la Métropole. Ma compagne et moi-même habitons Velaux depuis 2015, et nos enfants sont scolarisés à l’école primaire Jean Giono.
Je suis président du Club Intercommunal de Badminton de Velaux depuis 3 ans.

En plus de la pratique du badminton, je m’intéresse également au fonctionnement et au développement des associations sportives.
Ces associations sont cruciales dans l’animation du tissu local. Elles s’occupent de nos enfants (presque 1 400 jeunes sur notre commune soit 15 % de la population), de leurs besoins, de leurs envies et de leur bien être.

Je suis également conscient de leurs problématiques :
Comment pallier le manque de moyens techniques et financiers que doivent subir nos Associations sportives ?
Comment amener plus de jeunes à pratiquer un sport régulièrement ?

Velaux, notre village, et donc nos associations SPORTIVES, doivent répondre à toutes les demandes de pratiques sportives. Celles de ses administrés, des clubs, des établissements scolaires et du grand public dans toute sa diversité.

Nous voulons préserver, défendre et renforcer la dimension associative de la pratique sportive pour les Velauxiens et Velauxiennes.
Pour être attractif, Il faut tenir compte et anticiper les nouvelles tendances.

J’ai décidé de m’engager dans l’association Velaux en Avant pour mettre mes compétences, ma passion et mon goût du sport, au service des Velauxiens et des Velauxiennes.
C’est ensemble que nous irons de l’avant.

Si la ligne d’arrivée est proche, le parcours est semé d’embûches, d’obstacles, qu’ils soient administratifs, financiers, ou matériels… Mais c’est ensemble que nous franchirons ces différentes étapes. Et nous allons tout faire afin de coller au plus près à la réalité du terrain.

Dans le milieu sportif il faut « Voir loin, Parler franc, Agir ferme ».
3 devises que nous voulons appliquer aux missions et aux prérogatives de Velaux en Avant et en l’occurrence les miennes.

« Voir loin », c’est construire et c’est penser l’avenir de demain,  c’est anticiper ensemble les besoins futurs, c’est faire en sorte que nos clubs puissent poursuivre leurs activités, c’est améliorer le développement des pratiques sportives dans les meilleures conditions possibles, c’est notre ambition sportive.

« Parler franc », nous voulons associer systématiquement les clubs à nos projets, nous étudierons les problématiques, les difficultés, pour trouver ensemble des solutions, nous souhaitons vous aider au quotidien, en étant honnête et surtout lucide.

« Agir ferme », nous allons ensemble décider, arbitrer, c’est valider les décisions, même si ce n’est jamais facile de trancher.

C’est un vaste programme, mais aussi un superbe challenge que notre équipe s’engage à mettre en place.
C’est aussi la réalité économique qui va rythmer la réalisation des étapes de nos projets.
La réalisation de nos engagements :
Nous allons ensemble être vigilants, comprendre vos inquiétudes, mesurer vos difficultés, analyser vos besoins et demandes.
Le challenge de ce nouveau mandat est que Velaux devienne une ville de plus en plus sportive et attractive.
Le sport ce sont des émotions, je ne doute pas que le sport est un véritable levier, porteur de valeurs que vous connaissez tous, réel facteur d’intégration, d’équilibre de détente et de bien-être.
Mais le sport c’est aussi une somme de sacrifices, de choix, de difficultés et une indispensable hygiène de vie.
Le sport nous apprend tout ou presque de la vie, le sport est structurant dans le parcours de notre vie.
En fait, véritable école de vie, qui permet la construction de soi par rapport aux autres.

Il y a peu de domaines qui soient aussi complets et unificateurs. À nous de les préserver, les développer, les démocratiser. Je tiens à rassurer tous les dirigeants de clubs et d’associations sportives de Velaux, nous ne couperons pas les subventions aux associations, contrairement à la rumeur que certains ont fait courir pour essayer de nous décrédibiliser.

Nous voulons, avec notre équipe par l’intermédiaire de Claire ADOULT, répondre aux sollicitations des usagers, des pratiquants et faire que la pratique soit accessible à tous les Velauxiens et Velauxiennes quel que soit leur âge, leur sexe ou leur condition sociale. C’est notre volonté !

Animateur : On comprend dès à présent que cette vision sportive va engendrer un nouvel état d’esprit, que ce soit pour la pratique du sport en loisir ou en compétition. Mais il y a bien des valeurs à respecter et à faire respecter. Peux-tu nous dire maintenant comment et où allons-nous pratiquer le sport à Velaux ?

Nous avons l’intention de créer des espaces conviviaux pour tous :

  • 2 terrains de futsal (mini terrain de football) ou terrain multi-sports accessibles à tous en cœur de ville,
  • Un vrai parcours de santé composé de plusieurs obstacles plus adaptés et modernes,
  • Un nouveau skatepark et piste de BMX, près du collège Roquepertuse, dans le but de regrouper des activités pour nos jeunes dans des aires appropriées à leurs besoins et proche du centre-ville.

Nous avons aussi l’intention de réaménager les équipements sportifs de Velaux qui sont vieillissants, comme :

  • La salle Roger Couderc, ou une bonne réfection des équipements et des sanitaires sont à prévoir…
  • Le Gymnase Albert Camus, revoir les vestiaires, où les enfants pourront se changer dans des conditions normales…
  • La piste d’athlétisme du Collège Roquepertuse, dont le revêtement et le traçage sont complètement usés ou voire même détériorés,
  • Une aire de fitness extérieure qui va permettre à tout un chacun d’entretenir sa forme grâce à la présence d’une dizaine de postes de travail avec du matériel moderne et adapté,
  • Permettre à toutes les associations de pouvoir utiliser la salle de spectacle Nova pour leurs cérémonies, remises de trophées ou spectacles (par exemple pour la danse),
  • Le gymnase de la Bastide Bertin, dont l’éclairage n’est plus adapté, les marquages au sol pour les activités pas assez visibles ( je le sais bien, pour y avoir joué au badminton).

Nous mettrons en place le Trophée des Sports de Velaux, une cérémonie annuelle, qui sera entièrement dédiée aux athlètes, aux acteurs sportifs qui ont fait vibrer et qui ont représenté notre beau village tout au long de l’année.

Il est important que Velaux s’attache à permettre l’accès au sport pour toutes et tous.
Nous souhaitons mettre en place pour les familles de Velaux dont les enfants pratiquent le sport dans notre Village, une aide sportive motivante. Il faudra justifier d’avoir suivi sérieusement son engagement, son activité toute l’année.
Nous ne voulons pas obliger les parents à obliger leurs enfants à aller aux activités sportives, mais seulement les motiver à y aller. La récompense sera un remboursement d’une partie de leur inscription, à la fin de la saison. Nous voulons redynamiser et favoriser la pratique du sport dans notre village de Velaux, qui est si riche de jeunesse que nous avons oubliée, ou laissée sur le chemin par manque de moyens.

Il faut que nos enfants restent dans notre village, il ne faut qu’ils aillent dans les villages avoisinants, car les offres sont plus attractives.
Nous allons mutualiser le sport avec les établissements scolaires et, avec les clubs, oui les clubs, nous encouragerons nos jeunes à faire une activité différente du scolaire (Basket-Hand-ball-Tennis-Volley).
Les clubs qui sont en manque de licenciés chaque année, pourront recruter plus facilement en côtoyant nos jeunes enfants toute l’année et non pas que par le Forum des Associations.
Un véritable parrainage entre clubs et enseignements.

Ensemble, nous allons engager de grands projets.
Ensemble, nous construisons un village sportif, compétitif et moderne.
Ensemble, nous continuerons à transformer notre Village.

Pour cette nouvelle année, je vous souhaite mes vœux les plus chers et les plus sincères.

Belle année 2020 !

Jean-Claude LONGEARD
Sûreté – Sécurité

Bonsoir,
Je suis Jean-Claude LONGEARD, marié, nous habitons Velaux notre grand village, depuis 17 ans.
Retraité sapeur pompier.
Parallèlement à mes études, j’ai commencé comme sapeur pompier volontaire à 16 ans, puis sapeur pompier de Paris, et ensuite sapeur pompier professionnel en Seine et Marne, Calvados, Essonne, et en fin de carrière à la préfecture de police de Paris.
J’ai aussi travaillé pendant une dizaine d’années dans un cabinet privé, comme consultant chargé de la sécurité dans l’événementiel.

Donc, naturellement, je vais vous parler ce soir de sûreté / sécurité.

Ce sont 2 thèmes importants pour nous velauxiens dans notre vie quotidienne. C’est même une préoccupation de tous les instants et nous allons élaborer avec vous une politique d’ensemble, équilibrée et à votre écoute dans ces 2 domaines : la sûreté et la sécurité.

Animateur : Avant de rentrer dans le détail de nos propositions sur ces 2 thèmes, il y a parfois dans l’esprit de certain une confusion des genres entre les termes de sûreté et sécurité. Peux-tu nous préciser ce que disent les textes officiels ?

Il existe dans ce domaine un grand nombre de textes officiels. Soyez rassurés je ne vais pas vous en faire la lecture, c’est le travail des professionnels (police nationale, gendarmerie, sapeur-pompiers, police municipale, …).
Nous voulons faire ressortir « l’esprit des textes ».
Cela passe par une politique de prévention dans notre village.
Mais qu’est-ce qu’une politique de prévention ?
Même s’il faut reconnaître que Velaux n’est pas actuellement le domaine des délinquants, attention, soyons toujours vigilants.

La sécurité et la sûreté sont de lourdes responsabilités politiques, morales et citoyennes que nous allons prendre en compte.

C’est un enjeu immédiat et nous allons proposer des actions concrètes et structurées. Il faut aussi garder à l’esprit que la jeunesse (nos jeunes) doivent être au cœur de nos réflexions. Nous assurons, en les protégeant, leur avenir, et ils sont aussi notre avenir.

Animateur : Tu nous dis « soyons toujours vigilants », d’accord, mais comment prévient-on les services concernés (police ou gendarmerie par exemple) et existe-t-il des précédents à Velaux ?

Elles sont encadrées par la loi de 2007 qui traite de la prévention de la délinquance et, en particulier, par la participation citoyenne.
À ce sujet je vais vous parler d’une anecdote qui s’est déroulée en 2013 :
Dans les hameaux de Velaux, après une série de cambriolages, avec 2 amis nous avons décidé de ne pas nous laisser faire et en l’absence de réaction du côté de la mairie, on a décidé de réagir et de passer à l’offensive. Devant notre détermination, un élu charge de la sécurité a été très inquiet et bizarrement nous avons été appelés par les services de la mairie. Nous, on voulait simplement lancer l’idée des voisins vigilants.
Et le 1ᵉʳ secteur de voisins vigilants a donc été celui des Hameaux de Velaux.
L’idée a été retenue et aujourd’hui, sur notre commune, il y a 11 secteurs couverts par ce dispositif.
Ce n’est qu’un début, car Velaux n’est pas encore complètement quadrillée, loin de la ! Beaucoup de secteurs restent encore à couvrir, comme le très grand secteur de la colline de Velaux par exemple.
Ce quadrillage amène aussi une source d’information pour le maire pour pouvoir agir en liaison avec la gendarmerie et la police municipale :

  • face aux risques de cambriolage,
  • aux problèmes de nuisance dans nos quartiers,
  • aux problèmes de poubelles, de décharges sauvages, d’encombrants déposés ou jetés n’importe où,
  • aux problèmes de voirie (trous sur la chaussée, panneaux de signalisation détériorés, bordures arrachées).

Afin d’être à votre écoute, nous organiserons régulièrement des réunions de quartier tout au long de notre mandat.

Nous sommes particulièrement sensibles à la protection de notre environnement et à notre sécurité

Pour bien vivre à Velaux, il faut avoir ensemble une attitude solidaire et vigilante.

Animateur : Est-ce qu’on s’arrête là ou on peut proposer encore plus et mieux ? Et quelles seront les autres actions mises en place pendant le prochain mandat ?

Nous souhaitons protéger davantage nos enfants dans leurs déplacements urbains. Il est nécessaire de les sensibiliser aux risques sur leurs trajets au quotidien et aux dangers de la route.
Nous voulons donc accentuer cette protection en créant un « comité de vigilance école », présent à toutes les entrées et sorties de classes :
– en sécurisant les passages piétons à proximité de nos deux écoles et du collège ( en les éclairant d’une lumière bleue en période sombre, en les rendant visibles dans un périmètre de 5m avant et après )
– en créant un pédibus pour les trajets maison/écoles <->écoles/maison.

Autre domaine : la protection de nos massifs et de nos collines.
Nous avons un potentiel énorme de gardiens et gardiennes qui œuvrent et qui veillent. Ils et elles sont précieux, il ne faut surtout pas les oublier. Nous les soutiendrons et nous les aiderons.
Je vais commencer par évoquer le comité communal feu de forêts.
Ils et elles sont actuellement une trentaine de bénévoles. Ils assurent un rôle de prévention et de soutien dans le cadre des secours. Nous allons lancer une campagne de recrutement, notamment après des jeunes, qui valorisera leur engagement et cette mission.
Nous installerons ce que l’on appelle maintenant la réserve communale de sécurité civile.
Puis je vais vous parler de l’AREMS, association orientée vers la restauration et le reboisement du massif, avec une action tournée vers un intérêt pédagogique pour les enfants. Les sensibiliser et leur faire comprendre le pourquoi et le comment de l’environnement, la biodiversité et l’urgence de la réservation de la forêt. C’est une action pédagogique que nous valoriserons. Cette association est aussi très active dans le cadre de la protection incendie.
Et parlons aussi de la société de chasse, qui représente plus de 200 adhérents qui sillonnent et observent tous les jours nos massifs. Ils apportent un équilibre, un éco-équilibre, sans pour cela porter nuisance à nos chers aigles de Bonelli. Ces chasseurs sont aussi nos yeux et nos gardiens, nous serons en relation régulière avec le comité de chasse pour protéger la colline.
Et je n’oublie surtout pas toutes les autres associations et oléiculteurs qui aiment et circulent régulièrement dans nos massifs :
Les vttistes, randonneurs, randonneuseuses, marcheurs, marcheuses nordiques ou autres, coureurs de trail ou de running, etc.
Toutes ces personnes qui sont d’incroyables gardiens, gardiennes bénévoles !!

Dans le cadre de la participation citoyenne, nous attachons la plus grande importance au rôle joué par toutes ces personnes et ces associations, qui contribuent à la protection de notre environnement et à notre sécurité.
Sachez tous que nous serons vraiment à votre écoute, et que les portes de la mairie vous seront toujours ouvertes.

Animateur : Abordons maintenant la sécurité : peux-tu nous parler en particulier des plans de secours ? Que doit-on faire par exemple en cas de catastrophe naturelle ?

Le maire est l’autorité compétente pour prendre les mesures nécessaires en matière de sécurité sur sa commune. Le maire doit assurer l’information préventive et la protection des populations.
Le maire préside la commission communale de sécurité.
Le maire doit disposer en permanence de documents officiels, opérationnels et surtout à jour !
Il existe le document d’information communal concernant les risques majeurs (DICRIM) et le plan communal de sauvegarde (PCS). À la lecture de ces documents, nous nous sommes rendu compte que les moyens d’alerte prévus sont dépassés, voire obsolètes.
Nous devons accompagner les services concernés et leur donner les moyens d’offrir aux velauxiens des systèmes d’alerte et de gestion de crise efficaces et adaptés aux modes de communication actuels.

Cela passe par une application téléchargeable par tous, gratuite, grâce à laquelle vous pourrez être informés en temps réel de tout évènement ou incident venant de se produire à Velaux.
Vous recevrez sur votre smartphone les premières dispositions à prendre et les consignes de sécurité à suivre.
Des applications de ce type fonctionnent déjà dans plusieurs communes en France.

Concernant le plan communal de sauvegarde, qui permet notamment la mise en place de la cellule de crise communale, il doit être revu et réactualisé en collaboration avec les différents acteurs (sapeurs-pompiers, gendarmerie, sécurité civile, …).
Il faudra le rendre plus adapté à une organisation plus opérationnelle.
Dans cet objectif, nous organiserons tous les deux ans un exercice axé sur un thème pouvant menacer notre commune.
Le thème sera bien sûr déterminé en accord avec les services officiels (préfecture, sapeurs-pompiers, gendarmerie, sécurité civile, …).

Nous devrons mettre à jour les plans de secours de la ville, et nous devrons aussi intégrer un nouveau risque : c’est celui de la canicule qui, compte tenu du vieillissement de la population et du dérèglement climatique de notre planète, sera de plus en plus à prendre en considération.

C’est grâce à la réserve communale de sécurité civile, et grâce aussi au réseau d’alerte que nous allons mettre en place, que nous améliorerons le suivi et la surveillance des personnes concernées par la canicule.

Animateur : la commune de Velaux est-elle concernée par la directive SEVESO ? Pour rappel, il s’agit de répertorier la liste des communes à risque industriel important.

Au sens de la réglementation : Non !
Mais on ne peut pas ignorer les implantations sur les communes limitrophes, situées à moins de 5km à vol d’oiseau !

Nous sommes dans une région très industrialisée, et nous devons toujours rester vigilants face aux risques que nous pourrions rencontrer. Nous nous engageons à tout faire pour prévenir ces risques et protéger au mieux les velauxiens. C’est l’une de nos priorités et un devoir impératif, car l’air que nous respirons et l’eau que nous buvons sont les fondamentaux pour vivre.

Animateur : Enfin, peux-tu nous dire un mot concernant la sécurité routière ?

Compte tenu des infrastructures existantes, avec des trottoirs plus que réduits dans certains endroits, les passages de poussettes compliqués, les pistes cyclables subitement interrompues, les passages piétons difficiles pour les personnes âgées et les enfants : pourquoi pas le 30km/h dans Velaux ?
En revanche, nous pensons que ça reste à pondérer sur certains grands axes du territoire. Il faut aussi avec une telle mesure être en capacité d’en assurer le respect et le contrôle.
Avec la police municipale nous mettrons en place des actions pédagogiques :
– inciter le plus grand nombre de conducteurs à respecter ces règles qui nous protègent,
– nous matérialiseront au sol dans certaines zones, l’inscription de la vitesse autorisée,

Les accidents impliquant les piétons représentent en France environ 15 % de la mortalité en ville et sur les routes.
Cela concerne les personnes les plus vulnérables :
– les jeunes, se rendant ou sortant des écoles ou du collège, et les personnes âgées. Et c’est encore pire avec les horaires d’hiver !

Nous équiperont les passages piétons d’un système avec plots à LED bleutées. La lumière est projetée au sol sur des bandes visibles à 50 m.
Cette solution permet aussi, grâce à l’installation de panneaux lumineux, d’attirer l’attention des conducteurs et, à l’aide de pavés lumineux au sol, de faire ressortir le passage piéton du reste de la chaussée.
La protection des piétons sera, pour nous, à Velaux, une priorité.

Autre point, hélas souvent lié à la sécurité routière, c’est le secourisme.

Nous encouragerons les jeunes et les très jeunes à s’orienter vers ces formations proposées régulièrement par la protection civile et la croix rouge.
Je vais vous relater brièvement un évènement incroyable qui s’est produit en mai 2018 dans l’Orne :
Un petit garçon de 5 ans a pu sauver la vie de son papa en appelant les secours. Quel sang-froid ce gamin !
Apprenons à nos enfants les numéros d’urgence !
C’est un public très réactif ! Connaître le 15, le 17, le 18.
Avec l’invasion des téléphones portables, dès leur plus jeune âge, les tout-petits sont sensibilisés à leur utilisation. On peut aussi leur faire confiance !

Discours François
Lien social

Bonsoir à toutes et à tous,
Je suis parmi vous ce soir, pour vous parler social, ou plutôt lien social.
Je vous parlerais de lien social car c’est le cœur d’une commune, d’un village.

Lors de notre première réunion de mars 2019, je vous avais fait part de mon étonnement devant les lieux et les structures mal utilisées, peu ou pas utilisées.
Consacrer l’argent des velauxiens à de grandes réalisations immobilières, pourquoi pas ? Encore faut-il qu’elles servent vraiment aux habitants de notre village.

Je parle d’une salle de spectacles sous-exploitée, d’un parvis Olivier Ferrand vide de toute vie, d’une place de village mourante depuis des années, d’un patrimoine immobilier abandonné ou cédé à des projets qui n’amènent rien aux velauxiens (en dehors de faire grimper le prix de l’immobilier et empêcher nos jeunes de rester sur la commune).

Pendant les fêtes de fin d’année, j’ai vu défiler des photos de notre village, photos prises à 15h un jour de beau soleil ; sur aucune des photos, il n’y avait un être humain… J’ai joint la personne qui avait pris ces photos, en lui demandant si c’était volontaire de sa part ; elle m’a répondu que pendant cette balade, effectivement, elle n’avait rencontré personne… Alors faut-il se contenter de réalisations tape-à-l’œil ? Où faut-il investir dans le bien-être immatériel de nos concitoyens ? Vous connaissez sûrement ma réponse.

Oui, il faut redonner de la vie à notre beau village, oui, il faut que l’on puisse se retrouver dans des lieux de vie, oui, il faut aller à la rencontre des uns des autres, au travers d’une terrasse de café, d’un espace de jeu pour nos enfants, dans un parc municipal, oui, il faut réinventer le mot solidarité, oui, il faut à nouveau parler d’échanges, oui, il faut parler de bienveillance, oui, oui. Et nous allons y arriver grâce à vous, grâce à notre programme innovant et résolument tourné vers l’Humain.

Animateur : peux-tu nous dire comment on va s’y prendre pour restaurer le lien social sur les 6 prochaines années ?

Nos projets se réaliseront au cours de notre futur mandat, pour commencer, avec la création de la maison de l’intergénérationnel, car comment penser solidarité, si nous ne pensons à tisser des liens entre nos jeunes et nos anciens?  Ce lieu de rencontres sera organisé autour de plusieurs réalisations :

  • Le Repair-café. Ce sera un lieu où chacun pourra amener ses appareils, outils, jeux ou autres, afin qu’ils puissent les réparer avec l’aide de velauxiens plus âgés ou plus jeunes. Le matériel nécessaire serait fourni par la municipalité. C’est un espace dédié à l’échange des compétences entre les générations.
  • Une salle informatique, où nos jeunes pourront aider nos anciens à remplir des formalités administratives, ou plus généralement à utiliser cet outil.
  • Une salle où nos anciens pourront aider nos très jeunes ou jeunes à faire leurs devoirs par exemple, ou simplement pour échanger sur leurs métiers et montrer aux plus jeunes ce qu’ils ont fait pendant leur vie professionnelle.

Vous l’avez compris, un lieu d’échanges, de convivialité, un lieu dont la situation géographique est quasiment arrêtée.

  • Rouvrir et aménager les espaces municipaux comme les parcs sera aussi une grande avancée pour que les velauxiens se retrouvent,
  • Utiliser le parvis de la mairie pour organiser des animations plus nombreuses,
  • Permettre aux enfants d’occuper ces lieux et rassembler autour de valeurs familiales.

Notre CCAS actuel a rempli de belles missions, mais le nombre de bénévoles s’essouffle et il devient de plus en plus difficile de remplir ces missions dans les trois domaines qui sont le 3e âge, le handicap et la famille, auquel nous avons rajouté un quatrième domaine dont je parlerai un peu plus tard. Afin de pouvoir attirer de nouveaux bénévoles, nous allons favoriser la création d’une association par secteur ; ces associations pourront collecter des fonds de manière autonome et permettront de réaliser plus d’actions. Ces fonds peuvent être demandés auprès de la métropole, de la Région, et même au niveau européen. Nous pourrons augmenter et améliorer l’offre déjà existante, sans pour autant augmenter la participation financière de la mairie.

Animateur : Tisser un vrai lien entre les individus et les générations c’est bien, mais il me semble que tu oublies quelque chose, non ? Que fait-on pour les animaux ?

J’ai évoqué un quatrième domaine : celui-ci concerne la cause animale. Nous voyons depuis longtemps défiler sur les réseaux sociaux, des demandes concernant des animaux perdus ou trouvés. Nous avons la volonté farouche de créer un service municipal dévoué à cette cause, un service avec un numéro d’appel unique, joignable 24h/24 et permettant à chaque Velauxien de pouvoir appeler pour signaler la disparition de son animal ou signaler un animal vadrouillant dans la commune. Ce service accueillerait cet animal pendant une durée maximale de 24h afin de permettre une prise en charge autre que la fourrière.

Oui, c’est un sacré pari, mais nous croyons fortement à la place de l’Humain dans notre programme ; c’est grâce à l’Humain et au lien social que Velaux ira en avant.

7 réflexions au sujet de « Réunion publique du 25 janvier 2020 »

  1. Bravo pour cette présentation précise, réaliste, détachée du bilan de l’équipe actuelle et enfin engagée.
    Il est temps de changer ! Avec des personnes expérimentées, velauxiennes, proche des citoyens.

  2. Votre programme m’interronge beaucoup .
    Transport votre présence lors de la réunion des parents de collégiens à été remarquée par un jugement déconnecté de la réalité et de l’évaluation du temps de trajet
    Nova quel sera le coût d’ouvrir la salle pour des activités rassemblant peu de personnes avez vous honte de faire des animations aux 4 tours
    Animation vous ne parlez en aucun cas des associations actuelles Comite des fêtes les vitrines velauxiennes qui ont relevé le challenge du Marché de Noël car vous savez bien qu’en période Dj élections il est interdit à une ville d’organiser des animations nouvelles

    1. Frison,
      Je vous remercie pour vos remarques.
      Pour vous répondre:
      Concernant les transports : mes 3 enfants ont été scolarisés dans le lycée de secteur pour Velaux, qui est le Lycée Mendès France, comme vous le savez sans aucun doute. je ne crois donc pas être déconnectée de la réalité en ce qui concerne le temps de trajet jusqu’à Vitrolles, pour l’avoir fait à maintes reprises durant toutes ces années. Je ne comprend pas vraiment le sens de votre remarque en relation avec notre programme.
      Nova: L’utilisation de l’espace Nova pourrait être étendue, aux associations par exemple, qui souhaiteraient l’utiliser pour un évènement comme une cérémonie ou un gala.
      La médiathèque, si c’est ce que vous entendez par les 4 tours, doit être davantage mise en avant, par des actions plus importantes et un élargissement de son public.
      Quant aux animations, nous souhaitons soutenir et aider le Comité des fêtes dans sa tâche.
      Et la commune peut reproduire ses animations, si elle les a mises en place avant la période électorale, ce qui n’a pas été le cas, hélas à Velaux et pour les velauxiens. Nous nous attacherons à proposer des animations dès le début du mandat, afin que tous puissent profiter d’évènements festifs variés et échelonnés sur l’année.
      J’espère avoir répondu à vos interrogations, sinon, n’hésitez pas à me faire part de vos questions, je me ferais à nouveau un plaisir d’y apporter mes modestes réponses.

  3. Bonjour je suis actuellement en poste à Giono je souhaiterais savoir comment vous allez faure pour maintenir tous nos postes actuels en gardant toutes les classes ouvertes sur Velaux déjà des classes ont fermés l’an passé même au collège .Un élu n’a pas de pouvoir de décision sur le rectorat et on ne peux imaginer avoir des classes avec peu d’élèves pour maintenir des classes ouvertes .

    1. Bonjour,
      Etant enseignante au collège Roquepertuse moi-même, j’ai bien conscience des difficultés rencontrées à cause de la fermeture de classes. Comme vous le savez, il est également prévu au collège la fermeture de deux classes, une en 6e et une en 3e. Cela va augmenter le nombre d’élèves par classes et diminuer les marges de manoeuvre des enseignants.
      En ce qui concerne les écoles, le maire n’a pas de pouvoir de décision sur le rectorat, en effet, mais il a la possibilité de rencontrer les IPR ainsi que le recteur. Un dialogue doit pouvoir être possible et il peut peut-être trouver les bons arguments pour essayer de préserver la qualité de l’enseignement sur sa commune, qui passe par un nombre raisonnable d’enfants par classe.
      Le dédoublement de classes dans certaines zones ayant été présenté comme la solution aux problèmes rencontrés, ce serait dommage que l’augmentation des effectifs dans les classes de la commune engendre ces mêmes problèmes que l’on souhaite régler ailleurs.
      En tout cas, soyez assurée que je ferai tout mon possible pour maintenir la qualité des conditions d’apprentissage et d’enseignement dans les écoles de Velaux.

  4. Je peux vous suggérer un thème….au combien d’actualité…
    La maison des jeunes de Velaux ….qui se trouve à la Bastide Bertin !!!!
    Qui a plus de 40ans ….
    Avec le même baby foot qui a le même âge
    Il serait peut être temps de faire ….une vrais maison des jeunes….centralisée pour tous les jeunes Velauxiens ????

    1. Bonjour Daniel,
      Ce thème fait déjà partie de notre programme, nous en avons parlé lors de notre dernière réunion publique. En effet, prendre en compte nos jeunes sera l’un de nos axes forts, car ils ont été laissés pour compte depuis trop longtemps!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *