Un nouveau dinosaure Velauxien ?

Reconstitution de Mistralazhdarcho maggii. © Mazan 2018 pour Palaios

Voilà à quoi pouvait ressembler le ptérosaure découvert à Velaux lors des fouilles réalisées sur le site de la Bastide-Neuve, en 2009 et en 2012.
Aussi surprenant que cela paraisse, ce nouveau reptile volant disparu a été baptisé Mistralazhdarcho maggii, mais uniquement en référence au célèbre mistral, bien entendu !

Mistralazhdarcho maggii se présente sous la forme de plusieurs fossiles retrouvés, attribués à un même individu. Ces éléments laissent penser que celui-ci avait une envergure d’environ 4,5 mètres. Si l’on en croit son ossification incomplète, il ne devait pas avoir encore atteint l’âge adulte à sa mort. Les paléontologues pensent donc qu’à l’âge de la maturité, il aurait probablement atteint les 5 à 6 mètres. Cette projection de taille le situe entre deux autres azhdarchidae Eurazhdarcho et Hatzegopteryx, respectivement de 3 et 10 mètres d’envergure. Cela suggère l’existence d’un large spectre de tailles chez cette famille de ptérosaures.

Ce site de fouilles est apparemment très riche, puisqu’il a déjà permis la découverte de très nombreux fossiles, dont le fameux sauropode – ou « dinosaure au long cou » -, baptisé atsinganosaurus velauciensis, des crânes du crocodile allodaposuchus precedens, des restes de tortues, des dents de dinosaures carnivores, des ossements de dinosaures cuirassés et de reptiles volants.

L’équipe de paléontologues en action sur le gisement de Velaux–la Bastide Neuve. © Xavier Valentin, 2009

Xavier Valentin, paléonthologue à l’Institut de paléoprimatologie, paléontologie humaine de l’université de Poitiers, travaillant sur le site de Velaux indique, dans un interview accordé à la Provence en novembre 2017, que les fouilles effectuées à Velaux ne sont pas terminées, car il existe aussi un niveau fossilifère qui n’a jamais été fouillé. Il souhaitait alors pouvoir poursuivre les fouilles avec la même équipe, car il affirme que le gisement est exceptionnel.
Il précisait également que toutes les trouvailles faites sur ce site seraient visibles par le public au Moulin Seigneurial, dont le premier étage est dédié à la mise en valeur des pièces mises à jour. (ouvert uniquement le samedi après-midi de 14h à 17h)

Tout cela est d’une grande valeur, et c’est une chance extraordinaire que cela se trouve sur notre commune. Nous nous posons la question de savoir si les élèves des groupes scolaires de Velaux ont eu la possibilité de se rendre sur les zones de fouilles, et de rencontrer des paléonthologues? Quoi de mieux pour des enfants que de se rendre compte par eux-même de ce que peut être un site paléolitique, et des recherches archéologiques?
Espérons que la commune a tout mis en oeuvre pour intégrer les élèves à ce travail.
Et qu’est -il proposé aux velauxiens, par exemple lors des journées du patrimoine? Une visite commentée? Un film retraçant les fouilles? Des photos, témoignages des chercheurs? Nous aussi, nous cherchons encore.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *